Blanche Pontier, la miraculée de Lourdes

Blanche Pontier. Cliché Lacaze. DR. Coll. part. Jean Marie Desbois.

Blanche Pontier est née vers 1894, sans doute à Aix-en-Provence, ou à Puyricard. C’est dans ce hameau qu’elle vivait.

En décembre 1919, elle fit une mauvaise chute en tombant à la renverse alors qu’elle travaillait aux champs. Hospitalisée à Aix le 1er octobre 1920, une radiographie révéla des lésions de quatre vertèbres. La blessure fut soignée au moyen de corsets plâtrés.
Couchée sur un brancard, ressentant une douleur vive qui lui arrachait des cris à chaque secousse, elle vint à Lourdes (Hautes-Pyrénées) le 12 septembre 1920.
Au cours de la procession eucharistique, elle ressentit un mouvement violent en elle, en même temps que toute douleur cessait. Amenée au bureau médical, les docteurs Gicquel, de Gheldère et Boudant constatèrent que la colonne vertébrale avait recouvré son intégrité parfaite et conclurent, en accord avec leurs autres confrères présents, que la guérison si soudaine d’un mal de Pott ne pouvait s’expliquer en dehors d’une intervention extra-naturelle.
Blanche Pontier est donc aujourd’hui considérée comme une miraculée de Lourdes.