05 – Montgardin

Les vieux Alpins

En septembre 1810, le sous-préfet des Hautes-Alpes demanda aux maires de plusieurs communes du département de dresser, à fin de statistique, la liste des dix hommes les plus âgés de leur commune.

Les Astier molestent la famille Gontrand (Montgardin, 28 octobre 1746)

Source : Archives départementales des Hautes-Alpes, B755 A Monsieur le Juge du lieu de Montgardin Supplient humblement Antoine Gontrand et Marguerite Rougny, mariés, Jacques Gontrand et Marie Martel, aussi mariés, tous habitants au dit Montgardin, Représentent que le jour d’hier vendredi, sur environ les quatre à cinq heures du soir, Antoine Gontrand, l’un des suppliants, étant auprès de sa maison où

Un garde-champêtre peu zélé (Montgardin, 1er janvier 1845)

photo-montgardin

Lettre du maire de Montgardin (Hautes-Alpes) au garde forestier communal. À Montgardin le 1er janvier 1845. Mon cher, J’ai l’honneur de vous prévenir qu’il se fait de grands délits dans les forêts de cette commune. J’espère que vous voudrez bien, sans cependant trop exagérer dans les affaires, faire quelque apparition un peu plus fréquente. Monsieur, j’ai l’honneur de vous saluer.

No­yée dans l’A­van­ce (Mont­gar­din, 1er juil­let 1832)

montgardin-panorama

« L’an mille huit cent trente-deux et le deux du mois de juillet à huit heures du matin, pardevant nous Turcan, maire et officier de l’Etat-civil de la commune de Montgardin, canton de la Bâtie-Neuve, département des Hautes-Alpes, sont comparus Pierre Durand, âgé de cinquante-deux ans, père de la défunte, et Jean Joseph Bonnaffoux, âgé de trente-huit ans, et Casimir Turcan,

Le mulet battu (Montgardin, 23 mai 1746)

paysan-mulet

Information Du second jour du mois de juin mille sept cent quarante six, pardevant nous, Pierre Thomé, avocat en la Cour, juge ordinaire au lieu de Montgardin, dans notre maison d’habitation à Gap, après midi, XXX le greffier de la communauté du baillage de Gap.

La date des mariages dans la commune

Répartition mensuelle des mariages à Montgardin (Hautes-Alpes)
de 1800 à 1838. © Jean Marie Desbois, 2006.

Toute personne souhaitant étudier l’histoire locale de sa commune ou de la commune de ses ancêtres ne devrait pas considérer l’étude des registres paroissiaux ou des registres d’état-civil comme un simple outil de reconstitution de ses branches d’ancêtres.

Une battue aux loups (Montgardin, 5 mai 1839)

route

Gap, le 2 mai 1839, Monsieur le Maire, Par son arrêté du 27 avril dernier, Monsieur le Préfet m’ordonnant une battue aux loups, dans les bois communaux d’Avançon, Montgardin et Chorges, a bien voulu m’en confier la direction et me charger du soin d’en fixer l’heure et le jour.