13 – Aix-en-Provence

Le comble de la guigne (Aix-en-Provence, janvier 1895)

rayon-de-soleil

Délicieux mots d’esprit que ceux de ce journaliste du Mémorial d’Aix, relatant une anecdote survenu à Aix-en-Provence : « Se nommer Soleil et se laisser arrêter par… un de ses rayons − Rayon, c’est le nom de l’agent de police − ce n’est pas fort, mais le comble de la guigne est de voler à l’étalage deux souliers du même pied.

Un drame de la naissance (Aix-en-Provence, 12 décembre 1689)

« Die luna 12a« Obiit Catherine Reynaude femme de Pierre Paul m[aît]re tan[n]eur habuit 13 faces sepulta de sero.« Nota que ladite Reynaude est morte et que les chirurgiens luy ont tiré une fille qui a été baptisée en même temps dans la maison sans lui avoir donné un nom et a porté ladite fille entre ses bras. »« Die martis 13a« Avons dit le chanté de la susd[ite]

Quatre enfants morts dans un incendie (Aix-en-Provence, 25 juillet 1738)

© gemenacom - Fotolia.com

[caption id="attachment_8783" align="alignleft" width="200"] © gemenacom – Fotolia.com[/caption]Antoine Zenon, âgé d’environ huit ans, Gabrielle Zenon, âgée d’environ six ans, Suzanne Zenon, âgée d’environ vingt-deux mois, et Joseph Zenon, âgé d’environ dix mois, enfants de Jean Louis Zenon et de Madelaine, sont morts dans une incendie le 25 juillet 1738 et ont été inhumés le même jour dans le cimetière de cette paroisse.

Gabriel Baron (1859-1928), maire d’Aix-en-Provence

Gabriel_Baron

  Gabriel Baron, né à Marseille en 1859 et mort à Cannes en 1928, est connu pour avoir été maire d’Aix-en-Provence de 1896 à 1897. Gabriel Charles Esprit Baron naît à Marseille le 23 décembre 1859 d’un père entrepreneur, Charles André Baron, 25 ans, et de Gabrielle Joséphine Bernard, 25 ans aussi.

« Je me fous du commissaire central comme de l’an 40 »
(Aix-en-Provence, 9 juillet 1874)

Sergentdeville65

L’an mil huit cent, etc. Devant nous Jean Baptiste Finet, commissaire de police de la ville d’Aix, etc. S’est présenté M. Ferrand Pierre, âgé de 32 ans, agent de police à Aix, lequel a fait le rapport ci-après : « Ce matin, à onze heures, j’ai vu un individu qui m’a paru ivre qui urinait à l’extrémité de [la] petite-rue des Carmes.

Deux chevaux, deux garçons et une fourche (Aix-en-Provence, 11 juin 1874)

Fontaine des Augustins. DR.

L’an mil huit cent, etc. Devant nous, Jean Baptiste Finet, commissaire de police de la ville d’Aix, etc. S’est présenté M. Olivier Maurice, 25 ans, garçon boucher chez M. Delui, rue des Marseillais, n° 7, lequel nous a déposé la plainte ci-après : « Hier soir, je suis allé à neuf heures et demie faire boire le cheval de mon patron à la fontaine des Augustins.

Émile Rigaud (1814-1890), maire d’Aix-en-Provence

Émile Rigaud. © BnF.

Émile Joseph Rigaud est né à Pourrières, un village du Var, le 27 mars 1814. Il est connu principalement pour avoir été maire d’Aix-en-Provence entre 1849 et 1863. (L’article continue sous l’image.) Biographie d’Émile Rigaud Avant d’entrer en politique, Émile Rigaud fréquente un cénacle littéraire formé à Aix par l’immigré polonais Constantin Gaszinski, le rédacteur du Mémorial d’Aix.