13 – Aix-en-Provence

Le paysan délesté de ses économies (Aix-en-Provence, 22 juin 1871)

pinchinats

« Jeudi dernier, vers huit heures du soir, le sieur Pignatel Pierre, âgé de 75 ans, propriétaire cultivateur à Venelles, a été arrêté au quartier de Brun, commune d’Aix, par trois individus, sans armes apparentes, qui, après l’avoir fouillé, lui ont soustrait une somme de 244,20 francs, prix du blé qu’il venait de vendre au marché d’Aix. » Le National, journal républicain d’Aix, 25

Con­seil­lers gé­né­raux des can­tons d’Aix-en-Pro­vence au XIXe siè­cle

Émile Rigaud. © BnF.

Aix-Nord 15/11/1833 – Jean-Baptiste Bernard 27/11/1842 – Amédée Bouteuil 27/08/1848 – Gustave de Laboulie 09/08/1852 – Hippolyte Mollet 04/07/1856 – De Gras (n’a pas siégé) 24/08/1856 – Henri Siméon (comte) 16/06/1861 – Louis-Hippolyte Féraud-Giraud 14/01/1871 – Ernest Brémond (membre de la Commission départementale) 08/10/1871 – Jean-Baptiste Casimir Alexis 19/08/1883 – Léon Chabrier 04/08/1889 – Gabriel Baron 28/07/1907 – Emmanuel Cat

Querelle de voi­si­nage (Aix-en-Pro­vence, 9 juin 1874)

cle

L’an mil huit cent etc. S’est présenté M. Fortuné Alexis, âgé de 42 ans, fondeur, demeurant rue Lice Bellegarde n° 8, lequel a déposé la plainte ci-après : « Ma femme est aveugle. Dimanche dernier, à une heure du soir, la nommée Pauline Escoffier était assise sous la fenêtre de mon appartement, jouant aux cartes avec la femme Manen.

Antoine Curet (né en 1845), architecte aixois

curet

Antoine Curet est né à Aix-en-Provence le 11 janvier 1845 dans une famille de cordonnier. Son père, Pierre Urbain Curet (1806-1888) vivait avec son épouse et leurs quatre enfants rue de la Frucherie où il tenait boutique. On trouve trace de cette famille dans le recensement de 1855, où le jeune Antoine a alors dix ans.

Les deux mendiants et le juge (Aix-en-Provence, janvier 1893)

Vieux mendiant,
Louis Dewis, 1916.

Une scène authentique entendue dans une salle d’audience du tribunal civil d’Aix-en-Provence début janvier 1893 : On appelle deux vieux bonshommes à mine lamentable qu’on a surpris mendiant ensemble à Aix. L’un est manchot, l’autre n’a qu’une épaule. Le plus mal habillé s’appelle, ô dérision amère, Alphonse Riche… Par-dessus le marché, il est né à Mont-sous-Vaudrey, ancienne résidence d’été de M.