13 – Arles

Liste des maires d’Arles (Bouches-du-Rhône)

Augustin Tardieu

XVIIIe siècle 1790 – 1791 : Pierre Antoine d’Antonelle 1791 – 1792 : Pierre Loys 1792 : André Roullet 1792 – 1793 : André Brun 1793 – 1794 : André (ou Dominique) Perrier 1794 : Florentin Maureau 1795 : Louis Bret XIXe siècle 1800 – 1805 : André Michel 1805 – 1807 : Henry du Roure de Vergières 1807 – 1808 : Claude Vallière 1808 – 1813 : Anne Joseph Louis

Alerte à la peste (Arles, 24 novembre 1720)

crau-arles

[morte de la peste] « Marguerite Méronne âgée d’environ soixante six ans a été enterrée le vingt quatre novembre mille sept cent vingt. Présents : Claude Robert et Jean Burle, clerc. » [Tourniayre, curé] ** [morte de la peste] « Anne Méronne âgée d’environ soixante quatre ans a été enterrée le dix sept décembre mille sept cent vingt.

Les classes sociales sous l’Ancien régime en Provence

Le Tiers-États écrasé par les charges que font peser sur lui le clergé et la noblesse.

La société d’Ancien Régime est divisée en classes sociales. Loin de toutes connotations politiques ou juridiques, ce terme signifie simplement « catégorie » ou « division » de la population. Celui d’« ordre » lui est synonyme. Nous connaissons la division en trois grands ordres : Le Tiers-États écrasé par les charges que font peser sur lui le clergé et la noblesse.

Trois morts au pont de l’Arc (Aix-en-Provence, 19 février 1793)

pont-de-larc-aix

Aujourd’hui dix-neuf février mil sept cent quatre-vingt-treize, l’an second de la République française, à six heures du soir, par devant moi notable et officier public de la commune d’Aix soussigné, est comparu le citoyen Joseph Reymon Marie Isle-Saint-Martin, juge de paix des sections des Sans-Culottes et de l’Union de cette ville, officier de police, assisté du citoyen Joseph Antoine Pradié,

L’église Saint-Césaire d’Arles

saint-cesaire-arles-facade

Il existe dans le quartier de la Roquette, à Arles, une église connue autrefois sous le nom d’église des Grands-Augustins avant de prendre celui de Saint-Césaire, du nom du célèbre évêque vénéré dans la cité en sa cathédrale ou encore aux Alyscamps.

L’éléphant mé­téo­ri­sé (Arles, juil­let 1861)

3372ho39bv2m9f

Durant l’été 1861, un curieuse anecdote est survenue dans la ville d’Arles : la mort d’un éléphant de cirque appartenant à la Compagnie américaine. Le Mémorial d’Aix écrivait ce qui suit concernant l’événement : « Cet éléphant avait été enfermé, pendant la nuit, dans une étable séparée par une simple cloison en planches d’un magasin où était enfermée une grande quantité de luzerne.