13 – Maussane-les-Alpilles

Emma Teissier (1867-1944), la belle Fortunette des Baux

Portrait de Fortunette.
Coll. de l’auteur

[caption id="attachment_4195" align="alignright" width="246"] Portrait non daté d’Emma Teissier.DR.[/caption] Emma Catherine Teissier est née au quartier du Mas-Long, dans le centre du village de Maussane-les-Alpilles, le 17 janvier 1867 d’un père serrurier, Marcellin Teissier, et de son épouse Marie Constance Tellier. La jeune fille possède un caractère farouche qui fait d’elle une fille indépendante et peu portée à la discipline.

Victime de la foudre (Maussane-les-Alpilles, 3 juillet 1900)

orage

« L’an 1900 et le 4 juillet, à 9 h du matin, heure légale, pardevant nous Chieusse Maurice, maire, officier de l’état-civil de la commune de Maussane, canton de Saint-Rémy (Bouches-du-Rhône), sont comparus les sieurs Guichard Paul, concierge à la mairie, âgé de 42 ans, et Geymet Charles, employé, âgé de 23 ans, tous les deux domiciliés à Maussane, lesquels

Une imprudence fatale (Maussane-les-Alpilles,
4 juin 1900)

maussane

« L’an 1900 et le 5 juin, à 9 h du matin, heure légale, pardevant nous Chieusse Maurice, maire, officier de l’état-civil de la commune de Maussane, canton de Saint-Rémy (Bouches-du-Rhône), sont comparus les sieurs Guichard Paul, concierge à la mairie, âgé de 42 ans, et Geymet Charles, employé, âgé de 23 ans, tous les deux domiciliés à Maussane, lesquels

Reconnaissance d’enfant par une mère sourde-muette (Maussane-les-Alpilles, 12 février 1875)

registre

« L’an mil huit cent soixante quinze et le douze février, à deux heures du soir, pardevant nous Fréchier Félix Sylvestre, maire de Maussane, faisant fonction d’officier de l’état-civil de ladite commune, est comparue Caroline Moulin, sans profession, âgée de vingt-huit ans, domiciliée à Maussane, sourde-muette, célibataire, qui nous a déclaré au moyen de signes très significatifs et compréhensibles, qu’elle

Les suspects de 1851 à Maussane

maussane-vue-generale

Liste des suspects vivant à Maussane jugés par le Tribunal d’exception de début 1852 : BARTHÉLEMY Jean Louis dit Pologne, né et domicilié à Maussane, messager, condamné à 10 ans de déportation en Algérie. DEYDIER Accurse, 38 ans, né à Grans (13), domicilié à Maussane, cafetier, en fuite le jour de son jugement, condamné à 10 ans de déportation en Algérie.

Une épidémie d’héméralopie à Maussane en mars 1841

maussaneplace

Plusieurs auteurs du XIXe siècle ont signalé un fait curieux qui a trouvé place dans la petite commune de Maussane, dans les Alpilles, en 1841. Ainsi, le Dr. Florent Cunier, dans son livre Annales d’oculistique, Bruxelles, 1842 (p.237-8), cite le médecin-chirurgien du village : « M. Fréchier (1) a (…) eu l’occasion d’observer cette affection [l'héméralopie] sous la forme épidémique.

Un déménagement dramatique (Maussane-les-Alpilles, 13 août 1849)

Registre d’état-civil de Maussane, année 1849« L’an 1849 et le 14 août, à midi, pardevant nous Jean Paul Laclaverie, maire, officier de l’état-civil de la commune de Maussane, canton de Saint-Remy, département des Bouches-du-Rhône, ont comparu en la maison commune les sieurs Jean Baptiste Brémond, âgé de 55 ans, et Jean Baptiste Brémond, son fils, maçon, âgé de 23 ans,