13 – Saint-Chamas

La mort d’un Saint-Chamassien loin de chez lui (Saint-Chamas, 27 juin 1780)

vue-saint-chamas-detail

Acte de décès d’Antoine Bauzan à la Martinique « Le 27 juin 1780, j’ai enterré dans le cimetière de cette paroisse, le corps du sieur Antoine Bauzan, natif de Saint-Chamas en Provence, capitaine en second sur le navire marchand appelé « l’Heureux Joseph », décédé à l’âge de trente six ans environ, muni des sacrements de l’église, en foi de quoi j’ai signé

Abandonné par sa mère (Saint-Chamas, 22 janvier 1837)

saint-chamas-panorama

L’an 1837, le 22 janvier à dix heures du matin, par devant nous, Antoine Vincent Chapus, Maire officier de l’état-civil de la commune de Saint-Chamas, canton d’Istres, département des Bouches-du-Rhône, est comparue Rose Jacquemas, épouse Mr Artaud, sage-femme âgée de trente-sept ans, laquelle nous a déclaré que ce jourd’hui à cinq heures du matin, ayant entendu du bruit, s’est levée,

Les Surian, une famille provençale

© Sébastien Avy, 2013.

Voici le récit de Jean Surian, mon ancêtre… Jean Surian est plus exactement mon arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père. C’est donc mon ancêtre à la huitième génération. Il est né le 20 février 1768 à Saint-Chamas, petit village situé sur les rives nord de l’étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône (A cette époque, c’est Louis XV qui règne sur le royaume français.).