13 – Salon-de-Provence

Les pendus du chemin d’Aix (Salon-de-Provence, 21 février 1793)

salon-place-de-la-grande-fontaine

« Aujourd’hui vingt-un février mil sept cent quatre-vingt-treize, l’an deuxième de la République française, à onze heures du matin, avons reçu l’avis ci-joint par Pierre Noël Allamand, huissier de l’officier de police, remis au citoyen Jean Joseph Brousse, notable, en l’absence de François Blanc, dans lequel il nous dit qu’il vient d’accéder dans la propriété de Joseph Audibran, cordonnier de

Victor Valérian (né en 1854), médecin à Salon-de-Provence

valerian

Alphonse Victor Paul Valérian est né à Trets (Bouches-du-Rhône) le 26 mai 1854 d’Eugène Maximin Valérian et Magdeleine Félicité Cairety, un couple de propriétaires. Après des études de médecine à Paris, il accède à la profession de docteur en médecine le 10 juin 1880. Il redescend dans le Midi et exerce à l’hôpital de Salon et au dispensaire.

La nuit du 11 juin 1909 à Salon

palamar-salon

Texte d’Albert-Émile Sorel (1876-1938), témoin du tremblement de terre. « J’ÉTAIS en Provence, depuis trois mois bientôt, en pleine campagne, à peu de distance de la coquette cité de Salon, et j’habitais un « mas » patiné par les siècles auquel conduisait un petit chemin delicieusement champêtre et que dominait un bois de pins.

Conseillers généraux du canton de Salon au XIXe siècle

jbarrelle

[caption id="attachment_4033" align="alignright" width="118"] Joseph Barielle.[/caption] 20/11/1833 – Pierre Esménard 08/12/1839 – César Bossy 27/08/1848 – Victor Roman 11/06/1870 – Louis Marius Auguste Sibour 14/01/1871 – Louis Reynaud (membre de la Commission départementale) 08/10/1871 – Guillaume Bertin 26/05/1872 – Louis Reynaud 21/12/1877 – Jules Deiss 21/03/1886 – Auguste Tuaire 28/07/1895 – Joseph Barielle 23/11/1902 – Jean-Baptiste Garcin 28/07/1907 – Auguste

Joseph Barielle (né en 1858), maire de Salon-de-Provence

jbarrelle

Joseph Marius Barielle est né le 9 décembre 1858 dans la rue du Puits-de-Jacob, à Salon-de-Provence, de Prosper François Barielle, un cultivateur, et de son épouse, Baptistine Magdeleine Teissier. Après un service militaire dans la marine où il sera adjudant, il exerce le métier de négociant et fonde une maison d’huile d’olive.

Tremblements de terre en Provence

salon-rue-d-avignon-tremble

Les principaux tremblements de terre en Provence : 13 décembre 1509 : Rive droite de la Durance. Épicentre : Manosque (04). Dégâts importants. La sécheresse avait été si forte que les sources avaient tari et elles ne recommencèrent à couler qu’en janvier 1510. 15 février 1644 : De Nice à La Viste (près de Marseille). Épicentre : Châteauneuf d’Entraunes (06).

La peste à Cornillon (Cornillon-Confoux, 1720)

Sources : « Cornillon et Confoux, leurs églises et leurs histoires », Joseph de Boisgelin. Fait divers soumis par Géraldine Surian A l’automne 1720, Antoine Reimond, ouvrier au château de Confoux, meurt de la peste, c’est du moins ce que l’on pense alors… Peu de temps après, c’est un autre habitant de Confoux qui meurt de la peste.