83 – Toulon

Douchés et vexés (Toulon, 22 janvier 1889)

© sashazamarasha – Fotolia.com

« Avant-hier, dans la soirée, les religieuses de l’ouvroir de Saint-Vincent-de-Paul avaient aperçu plusieurs jeunes gens d’une quinzaine d’années qui essayaient du dehors de grimper aux fenêtres de la salle servant d’atelier. Ennuyées de ces importuns, elles résolurent de s’en délivrer par un coup de maître.

Un suicidé sauvé (Toulon, 4 juillet 1881)

fort-de-lamalgue-toulon

Plusieurs personnes se rendant ce matin à la pêche aperçurent vers 4 heures et demie le corps d’un homme étendu sur la grève, à l’endroit dit « La Source », près du fort Lamalgue. On courut aussitôt avertir le commissaire de police du Mourillon qui procéda aux constatations légales.

La mort du garde de Mazarin (Belgentier, 12 février 1660)

Le cardinal Mazarin,
par Robert Nanteuil (1623-1678)

Le cardinal Mazarin,par Robert Nanteuil (1623-1678) Au cours du mois de février 1660, le roi de France Louis XIV est en visite à Toulon, accompagné d’une suite importante et notamment du cardinal Mazarin*. À l’occasion de cette visite, un des gardes du cardinal, Jean Deforge, meurt alors que la troupe n’est pas encore à Toulon.

Duel de gentilshommes (Toulon, 11 août 1828)

duel-pistolet

Dans les faubourgs de Toulon, le 11 août 1828, Nicolas Alexandre Raynouard et Ambroise Louis Garnerey se retrouvent avec leurs témoins pour un duel au pistolet. Nicolas Alexandre Raynouard est né le 9 mars 1790 à Bastia. Il est capitaine de frégate, chevalier des ordres Royaux de Saint-Louis et de la Légion d’honneur.