Accident mortel

Tombé d’un olivier (Graveson, 9 novembre 1662)

olivier

« Le neufme du mois de novembre 1662 a esté ensevely Arnoux Deydier dans le semetiere de l’eglise parroch. du lieu de Graveson, estant tombé d’une echelle cuillant d’ollives lequel n’a pu recevoir aucun sacrement. Requiescat in pace. » Photographie : © Adrian Michael, 2008. Licence GNU.

Mort du maire dans une avalanche (Sigoyer, 20 février 1810)

petite-ceuse

« L’an dix huit cent dix et le deuxième jour du mois d’avril, à dix heures du matin, pardevant nous, Jean Sabatier, adjoint faisant les fonctions d’officier public de l’état-civil de la commune de Sigoyer, département des Hautes-Alpes, sont comparus dans mon domicile Pierre Martin, de la commune de Châtillon-du-Désert1, accompagné de Pierre Bonnardel, propriétaire à Sigoyer et majeur, lesquels

Une mauvaise chute (Miramas, 28 juillet 1620)

miramas-rue-sauvaire

« Lan que dessus [1620] et le vint et huictiesme iour dudit moys [juillet] est mort Antoine Bouchet detre tomber dune des roches du barry& a este ensevely a la maniere des xptiens au cimetiere de St Julien et a la tombe de ses peres. » Paroisse de Miramas, AD13, 202 E 236bis, vue 2. Texte transmis par Sébastien Avy.

« Le tonnerre a tué…  » (Le Puy-Saint-Eusèbe, 20 juin 1811)

foudre-tonnerre-gris

« L’an 1811 et le vingtième jour du mois [de] juin, pardevant nous Jean Séard, maire, officier public de l’état civil de la commune du Puy-Saint-Eusèbe, canton de Savines, département des Hautes-Alpes, sont comparus Jean Garnier, âgé de 40 ans, et Jean Bosq, âgé de 28 ans, tous deux cultivateurs domiciliés sur cette commune du Puy-Saint-Eusèbe, qui nous ont déclaré que

Noyé dans le puits (Marseille,
9 novembre 1793)

registre

L’an second de la République française, le vingt du second mois, après midi, pardevant nous, officier public de cette ville de Marseille et dans la maison commune est comparu le citoyen Claude Dunant, premier assesseur suppléant au défaut du juge de paix du cinquième arrondissement du canton de Marseille, lequel, pour se conformer à l’article 8 du titre 5, section