Naissance

Mort de triplés (La Garde, 4 mai 1774)

registre

Registre paroissial de la Garde Texte transmis par Roger Raynaud « L’an mil sept cens soixante-quatorze et le quatre may ont été ensevelis à neuf heures avant midy au cimetiere de cette parroisse par moy curé soussigné et en même tems les corps de deux garçons et d’une fille de Jean Reynaud, originaire de la vallée de Barcilonete de la

Césarienne (Berre-l’Étang, 6 décembre 1664)

Registre paroissial de BerreTexte transmis par Laurence Doré« Le 6 décembre 1664 avoit été baptizé par Messre Jean Galléoux, un de mes pretres, un petit enfant de Charles Vaillent et Izabeau Nycolane mariés tiré par incision du ventre de la mère, et ce dans la maison attendu la nécessité.

Un enfant à deux têtes (Sigottier, 17 décembre 1772)

Registre paroissial de SigottierTexte transmis par Patrick Begou« Le 17 décembre 1772 a été arraché du ventre de sa mère un fils qui avait deux têtes bien formées, ce qui est un véritable phénomène, de Paul Pieusin et d’Elizabeth Cornillon. Il avait reçu l’eau sous condition et a été enterré dans le cimetière de cette paroisse.

Un père présumé (Salernes, 21 mai 1750)

salernes

Registre des BMS de Salernes (1736-1755), AD83, 7E 128/2Transmis par Frédéric de Solliers« Jean Baptiste n°1, fils naturel, à ce qu’on nous a dit de Louis Charrieu, trav[ailleu]r de la ville d’Aups et de Magdaleine Roudeillat de ce lieu, est né le vingt un may an que dessus sur les quatre heures du matin et le même jour a été

Un accouchement fatal (Aspres-sur-Buëch, 9 mai 1736)

naissance

« L’an 1736 et le dix de mai, le corps mort le jour d’hier de Marie Anne Evesque femme d’Estienne de ce lieu d’Aspres, agée d’environ dix neuf ans, munie pendant sa maladie des sacrements requis et nécessaires, enceinte d’environ huit mois d’un garçon qu’on a eu soin d’abord après la mort de sa mère de fendre le côté gauche d’icelle

Naissance de triplés (Saint-Chamas, 17 janvier 1657)

Registre paroissial de Saint-Chamas, année 1657Texte transmis par Géraldine Surian« Le dix-sept ont été baptisés trois jumeaux :François Jean Laudison, de Toussaint et de Françoise Porte, le parrain Jean Bernard, consul, la marraine Madalon Porte. (…) Henri Laudison, desdits père et mère, le parrain Henri Paul, la marraine Françoise Cavaillon.