Faits divers

Morts dans la neige (Molines-en-Queyras, 10 mai 1883)

fontgillarde-molines-thumb

Le 10 mai 1883, plusieurs Ita­liens qui ont franchi la frontière au col d’Agnel, deuxième plus haut col routier des Alpes françaises à 2 744 mètres d’al­ti­tude, se dirigent vers Mo­li­nes-en-Queyras vers le milieu de l’après midi. Le temps est particulièrement mauvais, une tourmente de neige s’est levée et la couche de neige par­ti­culièrement impressionnante rend leur progression difficile.

L’attaque du loup (Callas, 7 juin 1788)

loup-affut-thumb

« L’an 1788 et le 7 juin, Do­minique Pierrugues, âgé de onze ans et huit mois, fils légitime de Jacques Pierru­gues, muletier, et de Catherine Mistral, Dévoré la nuit dernière par une bête féroce, ainsi qu’il conste par la procédure pri­se par les officiers de justice de cette ville à nous communiquée et portant ordre de sépulture sur les restes de

Tué dans le bois (Simiane-la-Rotonde, 4 octobre 1722)

simiane-plaine

« Aujourd’huy a esté enseveli dans cette paroisse Jean Joseph Labourel, fils à feu esprit, après avoir été malheureusement tué et trouvé mort dans le bois le 4 octobre 1722, en présence des soussignés avec nous à Simiane. » [J. Arnaud, vic., Dumastre, ptre, J. Testanière] Dans son ouvrage Simiane-la-Rotonde.

La mort d’une femme enceinte (Ongles, 5 juillet 1767)

femme-enceinte-ouverte

« L’an que dessus et le cinquième du mois de juillet est morte et a été enterrée Delphine Aymar, femme de Gautier, de la paroisse de Cruis, étant chez Mathieu Aymar, son père, laquelle n’a reçu aucun sacrement, n’ayant appelé le prêtre que dans la nuit où elle fut morte, dans l’état de grossesse fort avancé.