Faits divers

Les latrines marseillaises (Marseille, 1828)

© Christophe Fouquin - Fotolia.com

AVIS On fait savoir que Marseille, où les latrines ne sont presque pas connues, possède un établissement de Cabinets d’Aisance publics, placé au centre de la ville et dans un local très aéré; il est situé sous le n°7 de la rue De Latour, près la Place Royale d’un côté et le Grand-Théâtre de l’autre.

Un hôtelier escroqué (Tarascon, 18 octobre 1857)

gerbaud

Tribunal de Tarascon (Bouches-du-Rhône) Parquet Tarascon, le 31 décembre 1857 Monsieur le Commissaire Central est prié d’adresser la plainte ci-incluse, ainsi qu’une autre émanée d’un horloger de Tarascon qu’il ne m’a pas retournée, à son collègue de Marseille, et de l’inviter à enjoindre au sieur Honoré Faure, en ce moment employé à l’octroi de Marseille, de s’exécuter à l’égard de

Miraculée de la foudre (Meyreuil, 12 avril 1840)

Sources : « Le Mémorial d’Aix », 18 avril 1840. »Encore un événement singulier occasionné par le tonnerre ! L’orage de dimanche dernier que nous avons éprouvé à Aix a éclaté avec une violence extrême sur le territoire de Meyreuil, la foudre est tombée sur la maison de campagne appartenant au sieur Vert, ancien passementier.

Le garnement de Grans (Grans, 28 juillet 1850)

grans-eglise

« Quelle aimable petite jeunesse que celle d’un village qui nous avoisine et qui se nomme Grans ! Si vous n’en voulez qu’un échantillon, voici : « Un enfant de 13 ans, un véritable moutard, fait, il y a quelques temps et un dimanche matin, un dîner avec ses camarades d’un âge aussi tendre que lui.

Évé­ne­ments de la se­mai­ne du 5 jan­vier (Arles, 5 janvier 1857)

quai-trinquetaille-detail

Sources : Archives communales d’Arles, J3, liasse. Ville d’Arles (Bouches-du-Rhône) Rapport du cinq au douze janvier 1857. Crimes et délits Ce matin, vers les deux heures, accompagné de nos agents, nous avons surpris plusieurs individus qui s’étaient réunis dans une chambre affermée par le n[omm]é Simon Trinquier, cafetier, où se tenait une maison clandestine de jeux.

Des policiers de piètre qualité (Arles, 14 novembre 1857)

arles-alyscamps

Sous-préfecture des Bouches-du-Rhône. Arles, le 14 novembre 1857, Monsieur le Commissaire Central1 Je suis informé que les rues d’Arles ont été parcourues hier par un certain nombre de mendiants. Je suis d’autant plus surpris de ce fait que je vous ai adressé récemment, de la part de M. le Préfet, des instructions rigoureuses à ce sujet.

Vol à l’église (Saint-Etienne-du-Grès, 14 avril 1857)

eglise-saint-etienne-du-gres

Sources : Archives municipales d’Arles, cote J3 Commissariat de police. Tarascon, le 14 avril 1857 Monsieur le Commissaire Central1 Je viens d’apprendre à l’instant que des malfaiteurs se sont introduits cette nuit dans l’église de Saint-Étienne-du-Grès où ils ont enfoncé les troncs et volé une cinquantaine de francs qui s’y trouvaient dedans.

Élections sous influence (Eyguières, 17 juin 1857)

eyguieres-vue-generale

Commissariat de police du canton d’Eyguières. Eyguières, le 17 juin 1857 Monsieur le Commissaire Central1 J’ai l’honneur de vous informer, conformément à vos ordres en date du 12 courant que me recommandent le plus grand dévouement et du zèle pour assurer la candidature de M. de Chartreuse aux prochaines élections.