Faits divers

La noyade du jeune Mille (Aix-en-Provence, 13 mai 1825)

pont-arc-milles

« Le commissaire de police à Monsieur le Maire, chevalier de l’ordre royal de la Légion d’Honneur à Aix1, Monsieur le Maire, J’ai l’honneur de vous informer que hier sur les onze heures du matin, on a retiré de la rivière de l’Arc, tout près du hameau des Milles, le cadavre d’un jeune enfant de 9 à 10 ans, que l’on

Vol de fruits (Aix-en-Provence, 25 septembre 1826)

marche-fruits-marseille

« Tribunal civil d’Aix Parquet Aix le 25 7bre 1826 Monsieur le Maire1, Je suis informé qu’une grande quantité de vols de fruits sont commis journellement dans le territoire de la ville d’Aix, les maraudeurs de campagne semblent se multiplier partout à l’époque de la maturité des raisins ;

Abandon d’un jeune garçon (Aix-en-Provence, 30 décembre 1826)

Sources : Archives communales d’Aix-en-Provence, I1-50, lettre manuscrite. »L’an mil huit cent vingt six et le trentième jour du mois de décembre, nous Joseph François Fouques, commissaire de police de cette ville d’Aix (canton d’Aix), disons qu’en vertu des ordres de M. le Maire(1), nous avons pris des renseignements sur les parents du jeune Joseph Dol, âgé de dix ans.

Agression de l’évêque de Sisteron (Manosque, 15 mars 1789)

manosque-panorama

Sources : « Remontrances et arrêtés du Parlement de Provence au XVIIIe siècle : 1715-1790″, P.-Albert Robert, Paris, 1912. Le dimanche 15 mars, on apprit par le procès-verbal dressé par les consuls de Manosque que l’évêque de Sisteron regagnant son diocèse avait été fort malmené par une populace irritée qui lui avait fait subir diverses violences. L’émeute était caractérisée.