Faits divers

Vol dans une baraque (Aix-en-Provence, 16 décembre 1802)

Ce jourd’hui vingt-huit frimaire an onze de la République française pardevant nous commissaires de police et dans notre bureau s’est présenté la citoyenne Marie Renaud, épouse Fouquet, laquelle nous a déclaré que la nuit du vingt-cinq au vingt-six courant (1), des voleurs ont ouvert une baraque en bois qu’elle a fait construire sur la porte d’Italie et dont elle paye

Problème de registre (Gréasque, 22 juin 1782)

« Nous Thomas Deleuil, lieutenant du juge de ce lieu de Gréasque, avons raturé la feuille ci-devant attachée que par mégarde il y avait été versé dessus aux écritoire et qu’il n’était pas possible de continuer les actes y contenus, et l’avons paraphée à chaque commencement.

La noyade du curé (Gréasque, 25 juin 1782)

greasque-vue-generale

« L’an mil sept cent quatre vingt deux et le vingt cinquième juin, en conséquence de l’ordre de monsieur le lieutenant de juge du lieu de Gréasque, nous curé de Fuveau soussigné, avons enseveli dans le cimetière de ce lieu, messire Jean Louis Cairety, prêtre desservant la succursale de Gréasque, trouvé noyé dans le bassin de madame la marquise de Gréasque,

Une battue aux loups (Montgardin, 5 mai 1839)

route

Gap, le 2 mai 1839, Monsieur le Maire, Par son arrêté du 27 avril dernier, Monsieur le Préfet m’ordonnant une battue aux loups, dans les bois communaux d’Avançon, Montgardin et Chorges, a bien voulu m’en confier la direction et me charger du soin d’en fixer l’heure et le jour.

Arnaud, mort de la peste (Martigues, 12 septembre 1719)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

Le douzième septembre mil sept cent dix neuf, nous avons fait les funérailles d’Imbert Arnaud, matelot, par ordre de sa femme, âgé environ de soixante ans, mort de la peste à la coste du Levant, sur la barque de capitaine Joseph Barthélemy. Registre d’état-civil de Martigues, paroisse de Jonquière. Texte transmis par Géraldine Surian.

Dispute à l’auberge Deleuil (Aix-en-Provence, 15 décembre 1802)

Ce jourd’huy vingt-cinq frimaire de l’an onze de la République française (1), nous com[missair]es de police informés que hier vingt-quatre sur les six heures du soir, plusieurs bourgeois s’étoient portés dans l’auberge du c[itoy]en Deleuil (2), hors la porte d’Italie, dans l’intention de chercher dispute à plusieurs officiers de la garnison qui étoient à souper dans la ditte auberge, avons

Le cafetier insulté chez lui (Aix-en-Provence, 30 décembre 1802)

Ce jourd’huy dix nivôse an onze de la République française, pardevant nous com[missair]es de police et dans notre bureau s’est présenté le citoyen Joseph David, caffetier place ditte du palais, lequel nous a déclaré que hier neuf, un citoyen appelé Étienne Gautier, se trouvant dans son café assis autour d’une table avec plusieurs autres personnes, le déclarant craignant que, profitant