Faits divers

Émeute sur la place de l’Hôtel-de-Ville (Aix-en-Provence, 25 mars 1789)

aix-mairie

Le 25 mars, jour de la convocation de tous les chefs de famille et des paysans à l’effet de nommer les députés de la sénéchaussée, qui eux-mêmes éliraient les délégués aux États généraux, une foule immense, grisée par des libations excessives et aussi par de violents discours, envahit sur les deux heures de l’après-midi la place de l’hôtel de ville.

La démission de Jacques Richaud pour raisons de santé (Aix-en-Provence, 1er juillet 1845)

mairie-aix-en-provence

L’an mil huit cent quarante-cinq et le premier juillet après midi, le conseil municipal de cette ville d’Aix s’est réuni extraordinairement dans le lieu des séances, par suite des autorisations données par les lettres de M. le Sous-Préfet. Ont été présents : M. Antoine François Aude, maire de la ville d’Aix, officier de la Légion d’Honneur, présidant le conseil.

Un cadavre retiré des eaux en Camargue (Arles, 11 avril 1872)

signature-commune-camargue

L’an mil huit cent septante-deux et le dix-sept avril à cinq heures du soir, nous, Auguste Arnaud, adjoint au maire d’Arles, soussigné, faisant les fonctions d’Officier de l’État-Civil par délégation, avons rédigé l’acte de décès d’un cadavre du sexe masculin, inconnu, trouvé le onze avril courant à quatre heures du soir sur la pointe du Sablon, quartier de Beauduc, en

Jean-Baptiste Palenq est mort sur un chemin (Aix-en-Provence, 26 mai 1873)

Le village de Pontès aujourd'hui. © Jean Marie Desbois, 2004.

[caption id="attachment_8016" align="alignleft" width="300"] Le village de Pontès aujourd’hui.© Jean Marie Desbois, 2004.[/caption] L’an mil huit cent, etc. Nous, Étienne Delignac, commissaire central, etc. Ayant été informé qu’un ouvrier ambulant était mort sur le bord du chemin, à cent cinquante mètres environ du hameau de Pontès, commune d’Aix, la veille au soir, vers sept heures.

L’exécution d’Anicet Martel (Gémenos, 2 août 1790)

albertas

Sources : recherches de Géraldine Surian. Jean Baptiste d’Albertas, premier président à la cour des Comptes de Provence, créateur des jardins portant son nom, à Bouc-Bel-Air, fut assassiné le 14 juillet 1790 lors d’un banquet offert à la garde nationale en l’honneur de la fête de la Fédération… Dans le parc, à Gémenos, la fête bat son plein…

Evénements de la semaine du 8 février (Arles, 8 février 1857)

groupe-arlesiennes-panorama

Crimes et délits Le 14 courant, procès-verbal constatant la mort par imprudence du nommé Isac François1, âgé de 70 ans, capitaine marin demeurant à Arles. Le 12, procès-verbal dressé contre la nommée Joséphine Giraud, femme Clayon, cultivateur, pour avoir donné des coups et fait des blessures à la nommée Catherine Quenet2, femme de ménage domiciliée à Arles, rue Brune Faut3.