Institutions

Conseillers généraux du canton de Lambesc au XIXe siècle

alexis

[caption id="attachment_3147" align="alignright" width="150"] Louis Alexis[/caption] 15/11/1833 – Alfred Abel de Libran 27/08/1848 – Jules Roux 03/08/1852 – Amédée de Forbin (comte) 17/06/1861 – Ernest Bonnefoy 14/01/1871 – Paul Bouquet (membre de la Commission départementale) 08/10/1871 – Paul Bouquet 08/07/1876 – Baptistin Crespin 19/08/1880 – Benjamin Abram 31/07/1898 – Louis Alexis Lambesc

Rectification d’acte (Berre l’Étang, 27 septembre 1706)

registre

Registre paroissial de Berre Texte transmis par Laurence Doré « An que dessus et le vingt septieme septembre Sieur Jean Baptiste Ponsard bourgeois de cette ville de Berre et Delle Marquise Boet mariés setants apperceu que dans lacte baptistaire de Sieur Jean Ponsard leur fils et clerc tonsuré en datte du vingt trois janvier mille six cents quatre vingt huit signés

Lacune du registre (Berre l’Étang, 28 février 1707)

© Christophe Fouquin - Fotolia.com

« An que dessus et le vingt huit fevrier Pierre Herisson travailleur fils à feus Jean et Marguerite Martin vivants mariés du lieu de Lancon aagé denviron vingt et quatre ans d’une part et honnete fille Genevieve Basse fille à Estienne aussy travailleur et de feüe Elizabeth Gourel laditte Elizabeth vivante aussy maries de cette ville de Berre aagée d’environ dix

Ce que l’on ne doit pas faire à l’église (Château-Ville-Vieille, 19 novembre 1702)

chateauvillevieille-panorama

Registre paroissial de Château-Villevieille Texte transmis par Christiane Gosset Les 19, 26 de novembre et 3 décembre 1702, nous Esprit Telmon, prieur curé du Château Queyras avons publié au prône de la messe paroissiale les ordonnances faites par monseigneur l’illustrissime et révérendissime archevêque et prince d’Embrun du 9 septembre 1702, qui sont deux articles de plus amples ordonnances […] en

Combien gagnait un employé municipal à Auriol en 1745 ?

Auriol 1745Le sieur AUBANEL, trésorier, inscrit et détaille les opérations comptables de la communauté, avec entre autres, les honoraires annuels des dix officiers municipaux et employés.En voici le résumé :à Sr François GUITTON, maire : 30 livres.à Me GARNIER, greffier : 36 livres.à GIRAUD, valet de ville : 30 livres.à Me TOURNATORY, docteur en médecine : 150 livres.à Sr Benoit BALLAT, maître d’école des

Les BMS : de l’intérêt de comparer l’original et la copie. L’exemple d’Auriol (1673)

Avec les BMS en ligne, les collections départementales sont désormais facilement consultables, et nettement plus lisibles que sur microfilms. Ce qui ne doit pas nous faire oublier d’éventuelles collections communales correspondantes. Vue générale d’Auriol.Le « partage » des registres ne semble pas s’être fait d’une façon ordonnée.

« Et le curé, il le sait ? »

Une anecdote réjouissante citée par Françoise Suzanne, que nous remercions :16 heures. Je suis assise à la mairie, dans un coin, tout près de l’armoire aux trésors (les registres de BMS 1673-1792, magnifiquement rénovés et reliés).Entre un vieil homme hésitant.« Bonjour Monsieur.— Bonjour Madame.