Meurtre/Assassinat

Un meurtre effroyable (Puyloubier, 19 avril 1801)

Puyloubier. Vue générale côté est. Avenue des Pourrières. DR.

« Acte de décès du citoyen Michel Robert, décédé hier au soir, le 29 du courant à six heures du soir, âgé de 41 ans, né en cette commune, département des Bouches-du-Rhône, profession de ménager, demeurant à Puyloubier, célibataire, fils à feu François et de Marie Anne Arnaud, vivante, de cette commune, et y demeurant.

Morts exceptionnelles à Arles au XIXe siècle

groupe-arlesiennes-panorama

Source : Archives municipales d’Arles, J71, « tableau trimestriel des décès accidentels ou dus à des épidémies (1840-1874) » À Arles, les forces de police durent établir trimestriellement une liste de toutes les morts exceptionnels survenues sur le territoire de la commune, durant au moins une trentaine d’années au milieu du XIXe siècle.

L’assassinat du bon père Olive (Marseille, 13 janvier 1793)

eglise-saint-ferreol-marseille

Pierre Pourrière était le curé de la paroisse de Saint-Ferréol-le-Vieux. Il était très connu pour ses prédications en langue provençale, il mourut en 1747. Son neveu, Mathieu Olive, lui succéda. C’était un homme simple, bon, totalement consacré aux pauvres et aux malheureux à qui il donnait tout ce qu’il possédait. Il demeura curé de Saint-Ferréol jusqu’à la Révolution.