Naufrage/Noyade

La noyade d’un enfant (Château-Ville-Vieille, 10 juillet 1799)

Vue générale de Château-Ville-Vieille. DR.

« Le 22 messidor de l’an sept de la République française et indivisible faisant partie des cantons de Ville-Vieille, département des Hautes-Alpes, a comparu devant nous Jacques Missimilly, juge de paix dudit canton, le citoyen Chaffré Audier du lieu de Souliers, lequel nous ayant dit que Pierre Nel, fils de Pierre, du lieu de Château-Queyras, résidant au Clot du Vif

Un inconnu noyé dans le bassin (La Roque-d’Anthéron, 10 août 1895)

noyade

« L’an mil huit cent quatre-vingt-quinze, le dix août à six heures du soir, devant nous Appy Jacques, adjoint au maire de la commune de la Roque d’Anthéron, [...] ont comparu Jusiany Louis, garde champêtre, âgé de quarante-neuf ans et Fouque Louis Auguste, receveur du syndicat, âgé de quarante-neuf ans, tous deux domiciliés dans cette commune, lesquels nous ont dit que,

Noyade d’un Italien (La Roque-d’Anthéron, 21 mai 1889)

roque-d-antheron

L’an mil huit cent quatre-vingt-neuf, le vingt-un mai à trois heures du soir devant nous, Leydet Auguste, maire et officier de l’état-civil de la commune de La Roque-d’Anthéron, canton de Lambesc, département des Bouches-du-Rhône, ont comparu Pitot Vincent, garde du canal de Craponne, âgé de trente-huit ans, et Grangier Jean Baptiste, garde champêtre, âgé de cinquante-deux ans, tous deux domiciliés

Le vendangeur dans la Durance (Rognonas, 3 septembre 1894)

rognonas-pont-durance

« L’an mil huit cent quatre-vingt-quatorze, le trois septembre à cinq heures du soir, nous, Guyon Jean-Baptiste, maire et officier de l’état civil de la commune de Rognonas, arrondissement d’Arles, département des Bouches-du-Rhône, avons rédigé l’acte de décès de Fillion Jean-Louis, ouvrier tourneur, célibataire, âgé de dix-sept ans, né à Saint-Étienne (Loire), domicilié audit, 46, rue Saint-Antoine, fils de défunt

Accident de bateau (Châteauneuf-les-Martigues, 6 novembre 1864)

Châteauneuf-les-Martigues
Les bord de l'étang. DR

L’an mil huit cent soixante-quatre et le dix-neuf novembre à trois heures du soir, pardevant nous Cotte Émile, maire, officier de l’état civil de la commune de Châteauneuf-les-Martigues, arrondissement d’Aix, département des Bouches-du-Rhône, [caption id="attachment_5972" align="aligncenter" width="940"] Châteauneuf-les-Martigues. Les bord de l’étang.

Le noyé sans nom (La Roque-d’Anthéron,
15 décembre 1865)

Le canal à La Roque. DR.

L’an mil huit cent soixante-cinq et le quinze décembre à une heure après midi par-devant nous Crespin Jacques Benoit, en l’absence du maire, adjoint à la mairie de La Roque-d’Anthéron, canton de Lambesc, département des Bouches-du-Rhône, s’est présenté a notre domicile le sieur Giot Simon, Tuilier, agé de quarante cinq ans, domicilié et demeurant en cette commune, lequel nous a

Naufrage du Saint-Jean (Martigues, 14 février 1867)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

[caption id="attachment_4936" align="alignright" width="300"] Quartier de l’Île, à Martigues. DR.[/caption] Sept marins s’embarquèrent à bord d’un bateau de pêche, le Saint-Jean, à Martigues (Bouches-du-Rhône) le 13 février 1867. Or, le lendemain et durant trois jours s’éleva un vent violent qui frappa le littoral entre Marseille et Sète. Le Saint-Jean fut aperçu peu après son départ mais ne reparut plus.

La noyade de Gabriel Patras (Saint-Martin-de-Crau, 7 mai 1887)

lacluse

[caption id="attachment_4758" align="alignright" width="300"] La Cluse (Hautes-Alpes), pays d’origine de Gabriel Patras.[/caption] Adolescent, comme beaucoup de sa région, il devient berger en Provence. Sa vie se partage alors entre Aureille et les pâturages du Dévoluy. En 1870, à Aureille, son épouse Rosalie Olivier donne naissance à un fils, Gabriel Casimir, qui décède dans l’année.