Phénomène météorologique

Une calamité naturelle
(Manosque, 17-23 juin 1786)

foudre-tonnerre-gris

Les récoltes de l’année 1786 s’annonçaient somptueuses. Partout dans le terroir de Manosque, on se disait qu’on allait faire bombance à la fin de l’été et chaque famille s’en réjouissait. Pourtant les rires eurent tôt fait de se changer en grimaces lorsqu’on vit arriver en fin de journée, le 17 juin, des nuages noirs qui ne présageaient rien de bon.

Mort de frayeur (Les Arcs, 29 septembre 1718)

arbre-foudroye

« Joseph Dauphin, jeune homme originaire du lieu du Muy, nommé Estienne Dauphin, agé de trente six ans, a été trouvé mort dans une cabane du terroir de ce lieu, quartier de Trapontin, ce jourd’hui vingt neuf septembre mil sept cent dix huit et l’on croit qu’il est mort de frayeur à cause de la tempete effroyable qui arriva hier,

Désastre aux vergers (Saint-Restitut, 1709)

« En l’année 1709, tous les bleds semés au mois d’octobre de l’année passée 1708 sont tous morts ensemble ; les oliviers et figuiers et la plupart des amandiers et noyers. »Registre paroissial de Saint-RestitutTexte signalé par Frédéric de SolliersPhotographie : Vue générale de Saint-Restitut (26). DR.

Les grandes inondations d’Arles (Saint-Martin-de-Crau, 7 décembre 1755)

© Christophe Fouquin - Fotolia.com

« L’an mille sept cent cinquante cinq et le septième jour de décembre est décédé âgé d’environ deux mois et a été enseveli Jacques Sala fils à François et à Jeanne Galacien, travailleurs demeurant au mas de Franconi en Costière, lesquels ont déclaré n’avoir pu le porter à Arles pour l’ensevelir dans leur paroisse à cause des grandes inondations qui

Tués du tonnerre (Lorgues, 23 août 1626)

foudre-tonnerre-gris

« Le 23 août 1626 veille de la St Barthélémy, Barthélémy Mouriès et son fils Nourat sont été tués du tonnerre dans un cabanon au terroir des Trou [?] et sont été enterrés le jour de la St Barthélémy au devant de l’autel de St Éloy. » [Dalmas sacristain] Registre paroissial de Lorgues. Texte transmis par Claudine Laffitte.

Un enterrement par mauvais temps (Vergons, 12 décembre 1731)

cimetiere-Caspar_David_Friedric

« L’an susdit et le douze décembre a esté ensevelie Thérèze Maurin, fille d’Hylaire et de Marie Thérèze Maurin, morte depuis le jour précédent, âgée de […] mois, et faut note[r] qu’icelle a esté ensevelie dans la chapelle de St Bernard à cause des abondances des neiges et des mauvais tems qui rendoient le chemin du cim[etiè]re impraticable, dont on proteste,