Phénomène météorologique

Glace sur la Provence (Aix-en-Provence, 5-20 janvier 1709)

« Ces cristaux glaçants auxquels rien ne peut résister, firent périr généralement tous les oliviers de la Province, à l’exception de ceux des quelques terrains, en petit nombre, les plus voisins de l’embouchure du Var. Il en fut de même d’une grande partie des semis, des plantes des jardins, les chênes même dont l’écorce est si dure ne purent se défendre.

Tués par la foudre (Salignac, 9 juillet 1661)

salignac

« Alors qu’ils moissonnaient dans leur champ de la Jacine, Jean Bernard, trente-six ans, et son épouse, Honnorade Megi, ont été surpris par l’orage ; ils se sont abrités sous un noyer avec leurs enfants, Magdeleine, sept ans et demi, Pierre, quatre ans, et la petite Jeanne, âgée de cinq mois.

Martigues sous la neige (Martigues, 7 novembre 1842)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

Le 7 novembre depuis trois heures du matin jusqu’à quatre heures du soir, il est tombé de 30 à 35 centimètres de neige, les oliviers en étaient surchargés. Plusieurs branches cassèrent sous son poids, heureusement qu’elle ne tarda pas à fondre. C’était une belle horreur à voir ainsi nos vergers blanchis par l’hiver. Registre d’état-civil de Martigues, année 1842.

Éclipse de soleil (Martigues, 8 juillet 1842)

Éclipse du 30 septembre 2005. © Asmoth. DR

« Le 8 juillet, à cinq heures trois minutes, sous un ciel sans nuages, par une des plus belles matinées d’été, à cinq heures cinquante minutes une éclipse de soleil eut lieu. Elle fut totale pendant une minute et demie. Ce moment fut vraiment beau, la nature sembla entièrement changée.

Le curé foudroyé (Lurs, 17 août 1770)

lurs-eglise

« Nous ne parlerons de Lurs que pour rappeler un événement funeste, arrivé dans ce village le 17 août 1770, sur les 6 heures et demie du matin. « Une grande partie des paroissiens s’étant retirée dans l’église, pendant un orage violent, le tonnerre y tomba, tua le curé qui allumoit un cierge à la lampe, et renversa six autres personnes.