Religion

Une cloche nommée Henry (Brignoles, 2 avril 1578)

cloche

« L’an 1578 et le second jour du mois d’apvril, a lhonneur de dieu et en augmentation de n[ot]re saincte mere leglize a estee baptizee la grande cloche nommee henry. Les parains sont anthoyne puget sr de chastuilh et M. andre […] » Registre paroissial de Brignoles. Texte transmis par Alain Marill. Photographie : DR.

Bénédiction du sanctuaire (Aureille, 31 janvier 1790)

Aureille, vue générale. © Jean Marie Desbois, 2001.

Le sanctuaire de cette paroisse d’Aureille et les deux chapelles attenantes ayant été construits à neuf par un contribution volontaire de plusieurs personnes, et ajoutés à l’anciene église, ont été bénis le trente un janvier, dimanche de la septuagésime de l’an mil sept cent quatre vingt dix par messire Jean Jacques Jourdan, curé de ladite paroisse, y étant authorizé par

Itinéraire d’un pèlerin (Berre, 20 février 1634)

Homme, vu de dos, vêtu d'une pèlerine à capuchon, assis sur un banc, Codex Vallardi, Pisanello, XVe, musée du Louvre, Paris.

Registre paroissial de Berre Texte transmis par Laurence Doré « Le vintièsme dudict mois1 a este ensepveli un pauvre homme pélerin grec de Sion nommé Michel Banbourgua et est decede a lhospital et luy avons treuvé ces attestations d’Anconne et comme il avoit visité Nostre Dame de Laurete2 et c’estoit confesse ayant l’attestation d’un des confesseurs de la dicte chapelle

Don de M. Chaix (Châteauroux-les-Alpes, 31 juillet 1764)

registre

Registre paroissial de Châteauroux Texte transmis par Juliette Ferrero « Nous soussignés curé, Chatelain, Consuls, et autres chefs de la paroisse de Châteauroux, Certifions que Monsieur Marcellin Chaix feu Jean, originaire de ce lieu et négociant à la Martinique a donné la présente année à l’église parroissiale du présent lieu, un soleil d’argent à rayons, pesant 3 […] et demi et

La croix dressée (La Fare-les-Oliviers, 2 février 1750)

Registre paroissial de la Fare-les-OliviersTexte transmis par Laurence Doré« La croix sur piedestail posée près les cabarets, fut dressée avec toutes les solennités le second février 1750 ensuite d’une mission de seize jours entiers donée par Mr Philip curé de Jouques aidé de quelques Mrs voisins et surtout de Mr Olivier de Saint Symphorien.