Tremblement de terre de 1909

Discours de Louis Alexis
(Rognes, 1909)

alexis

« MESSIEURS, L’heure n’est pas aux longs discours. Les grandes douleurs sont muettes. Et c’est, en effet, une douleur immense que celle qui étreint nos cœurs depuis deux jours et qui éclate en ce moment dans toutes ces poitrines et fait couler tant de larmes.

La nuit du 11 juin 1909 à Rognes

Par Marie Tay, témoin oculaire« Quand nous eûmes compris que notre maison ne s’écroulait pas sur nous, nous sortîmes en toute hâte, poursuivis par le bruit sinistre des derniers murs qui s’effondraient. Nous courions vers la campagne, loin du village qui, comme un immense château de cartes, s’affaissait graduellement.