Construction de l’église (La Fare-les-Oliviers, 3 septembre 1737)

la-fare-eglise-grande-rue

« L’An mil sept cent trente sept et le troisième septembre nous avons béni la première pierre de l’église de La Fare et lavons posée en la manière acoutumée a l’honneur de la Transfiguration de notre Seigneur Jésus Christ de la Bienheureuse Marie toujours vierge et de Sainte Rosalie vierge sous le pontificat de Clément Xll et sous le reigne de Louis Quinze, Noble Pierre Joseph Hilarion de Roux de Bonneval, seigneur de ce lieu, Pierre Benoit, curé, et François Guigues, consul. »

… et trois ans plus tard…

« Le quinsieme may mil sept cent quarante la nouvelle église de La Fare a été bénie avec la permission de Mgneur Jean Baptiste Antoine de Branquas archevêque d’Aix par Mre Pierre Benoît curé de ladite paroisse et le même jour la Ste messe i a été solennelement célébrée. »

  • Registre paroissial de la Fare-les-Oliviers
  • Texte transmis par Laurence Doré
  • Photographie : L’église et la Grand-Rue. DR.

Commentaires

  1. cbrunfranc dit :

    L’église dont il est fait mention dans cet acte: est-ce la St Rosalie ou l’église actuellement présente au centre du village ?

  2. C’est l’église du centre du village. Elle portait jusqu’à 1737 le nom de Sainte-Rosalie, date à laquelle elle a été détruite et reconstruite sous le nom d’église de la Transfiguration (achevée et bénite le 15 mai 1740 par le curé Benoit). La chapelle Sainte-Rosalie, sur les hauteurs du village, date du milieu du XIXe siècle.