De Corneille le dramaturge à Corneille le Provençal

Portrait de Pierre Corneille.

Pierre Corneille, anonyme, musée national du château de Versailles.

Sait-on que Pierre Corneille, le grand dramaturge normand du XVIIe siècle, eut un descendant provençal renommé de son temps, Pierre-Alexis Corneille ? Voici le détail de cette filiation dans laquelle on notera aussi la présence de la fameuse Charlotte Corday :
I. PIERRE CORNEILLE (Rouen, 06/06/1606-Paris, 16/10/1684) épouse Marie de Lampérière, dont :
  • Marie Corneille, épouse M. Guenébault, puis Jacques de Farcy, dont : 
    • Françoise de Farcy, épouse N. de Corday, dont :
      • Jean-François Corday d’Armont, épouse Charlotte Godier, dont :
        • MARIE ANNE CHARLOTTE CORDAY D’ARMONT (Saint-Saturnin-des-Ligneries, 27/07/1768-Paris, 17/07/1793)
Charlotte Corday.

Gravure anonyme de Charlotte Corday, d’après le dessin réalisé le 17 juillet 1793 par Charles-Paul Jérôme de Bréa (1739-1820).

  • Pierre Corneille (°07/09/1643), capitaine de cavalerie, gentilhomme ordinaire du roi, épouse Marie Cochois, dont :
    • Pierre Alexis Corneille (voir ci-dessous),
  • Corneille, tué à Grave,
  • Charles Corneille,
  • Abbé Daiguerive,
  • Soeur Marguerite, religieuse.

II. Pierre Alexis Corneille (°29/03/1694), épouse Bénigne Larmanat, dont :

  • Marie Anne Corneille, élevée au couvent à Nevers, protégée par Lamoignon de Malesherbes, pensionnée de lui et des Fermiers-Généraux,
  • Claude Étienne Corneille (voir-ci-dessous).

III. Claude Étienne Corneille (°15/04/1727), reçu Voltaire à Ferney, le 09/03/1763, épouse Marie Rose Bérenger, dont :

  • Louis Ambroise Corneille (voir ci-dessous),
  • Jeanne Marie Corneille (°21/07/1765), élevée au couvent : pupille de M. de Malesherbes qui obtint pour elle en 1785 une pension sur la cassette de Louis XVI, pensionnée de la Comédie-Française,
  • N. Corneille (°10/11/1771) épouse M. Girard,
  • Jean Baptiste Antoine Corneille (°17/01/1776), épouse Marie Chazel, dont :
    • Marie Alexandrine Corneille (°08/MESS/an VI),
    • Thérèse Philippine Corneille (°02/PLUV/an X),
    • P. Xavier Corneille (°01/08/1809), élevé au lycée de Caen,
    • Marie Anne Corneille (°27/07/1812).

IV. Louis Ambroise Corneille (°Mormoiron, 09/12/1756-Aigues-Mortes), épouse Catherine Rose Fabre, dont :

  • Louise Madelaine Corneille (°19/10/1786),
  • Marie-Thérèse Corneille (°07/09/1787),
  • Marie-Augustine Corneille (°04/09/1790-†13 janvier 1874 à Aigues-Mortes),
  • PIERRE-ALEXIS CORNEILLE (voir ci-dessous),
  • Catherine Corneille (°05/11/1793),
  • Pierre Corneille (°06/09/1796), élevé au lycée de Versailles,
  • Joseph Augustin Corneille (°04/02/1798), élevé au lycée de Nîmes,
  • Joseph Michel Corneille, élevé au lycée de Nîmes

V. PIERRE-ALEXIS CORNEILLE est né à Carpentras (Vaucluse) le 23 janvier 1792. Il quitte sa ville natale vers 1798. Il est alors élevé au lycée de Marseille pour lequel une bourse lui avait été accordée par le Premier consul Bonaparte, en considération de son prestigieux ancêtre. Il devient professeur de mathématiques au collège de Lorgues (Var) et, admis comme élève à l’École normale de Paris, devient professeur d’histoire au collège royal de Poitiers, puis de Rouen, patrie de Pierre Corneille.
En 1821, il épouse Clarice Adèle Remy-Taillefesse, fille d’un ancien adjoint de la mairie de Rouen où il devient inspecteur d’académie. Membre de la société philotechnique de Paris, il remplit pendant quatre à cinq ans les fonctions de secrétaire de la société d’émulation de Rouen.

Bibliographie :
  • Dictionnaire historique, biographique et bibliographique du département de Vaucluse: ou, Recherches pour servir à l’histoire scientifique, littéraire et artistique, ainsi qu’à l’histoire religieuse, civile et militaire des villes et arrondissements d’Avignon, de Carpentras, d’Apt et d’Orange, Casimir François Henri Barjavel, 1841, p. 404-405.
  • Histoire de la vie et des ouvrages de Pierre Corneille, Jules-Antoine Taschereau, A. Mesnier, 1829, p. 371, sq.

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    merci, pour cet article …

    et oui, en effet, MARIE ANNE CHARLOTTE CORDAY D’ARMONT est une descendante directe de Corneille, le dramaturge.

    surian13

  2. mule75 dit :

    Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.

  3. Anonymous dit :

    il est bien ce site, mercis

  4. Anonymous dit :

    c’est tres intéressant.

  5. Merci beaucoup pour vos commentaires.

  6. Anonymous dit :

    Marie Augustine Corneille est morte le 13 janvier 1874 à Aigues-Mortes