Dé­cès par la fou­dre (Aix-en-Pro­vence, 26 avril 1874)

celony(26 avril 1874)
L’an mil huit cent, etc. (sic)
Nous, Antoine Benoît, commissaire central de la ville d’Aix, etc. (sic)
Etant informé qu’une femme avait été trouvée morte sur un chemin public au quartier de Célony, terroir d’Aix, et qu’on attribuait cette mort à la foudre, nous nous sommes transporté sur les lieux avec M. le docteur Rimbaud, requis par nous, à l’effet d’examiner le cadavre de cette femme et de déterminer les causes du décès.
Arrivés à l’auberge Castagnon, sur la route d’Avignon, commune d’Aix, nous avons trouvé couché dans un cercueil le cadavre de la femme Avon, Jean Antoine, née Carbonnel, Marie Rosalie Suzanne, âgée de 40 ans.
M. le docteur Rimbaud a, en notre présence et sur notre invitation, examiné le cadavre et nous a déclaré que, en effet, cette femme avait été atteinte par la foudre, qu’elle avait le côté droit de la face et la partie antérieure côté droit de la poitrine brûlés, que la peau était parcheminée et qu’il se réservait de donner de plus amples détails dans un rapport qu’il nous remettrait.
Nous avons ensuite examiné les vêtements que portait cette malheureuse femme et nous avons constaté plusieurs traces de brûlures.
Et, attendu que cette mort est toute accidentelle, avons permis l’inhumation du corps de la femme Avon et avons de tout ce que dessus dressé le présent procès-verbal.
Fait à Aix, etc.
  • Sources : Archives communales d’Aix-en-Provence, cote I1, art. 16, n° 163.
  • Photographie : Celony. DR.



Faits divers d’Aix-en-Provence