Empoisonnement de loups (Saint-Julien, février 1857)

loup-face

« On vient d’employer, dans l’arrondissement de Brignoles, un nouveau moyen pour se débarrasser d’une bande de loups qui ne cessaient de rôder dans les forêts de Saint-Julien, et qui ne craignaient même pas de s’aventurer sur la route de Brignoles à Toulon.
Un âne dépecé, et dans lequel on avait injecté du poison, a été déposé dans la forêt.
Cet appât a suffi pour attirer de suite les loups et quatre d’entre eux, deux mâles et deux femelles, ont été trouvés morts à peu de distance.
On est sur les traces de deux autres qui, ayant pris une part moins grande au festin, seront sans doute allés mourir plus loin.
Ces animaux étaient de la belle espèce. Ils ont été apportés à Brignoles pour être marqués et recevoir la prime d’usage. »
  • Source : La Voix de la vérité, cité dans un autre journal, 16 février 1857.
Faits divers de Saint-Julien