Huit livres pour deux louveteaux (Aix-en-Provence, 3 mai 1709)

texte-loup

« Monsieur le trésorier de la viguerie de cette ville d’Aix, Boniface Alpheran, payez des deniers de votre recepte à Pierre Mus, travailleur de cette ville, la somme de huict livres qu’avons ordonné luy estre payée pour avoir pris deux petits loups dans le terroir de cette ville, quartier de Capeau, et c’est suivant l’usage que la viguerie est en coustume de donner et vous ayant appareu qu’ils ayent esté marqués.
Rapportant le presant mandat et acquit au bas lesd. huict livres seront passées en la depance de vos comptes.
À Aix le troisième May mil sept cents neuf. »
[SEGUIRAN assesseur]

Je certifie que Pierre Mus a receu dudit Alpheran huit livres.
À Aix l’an et jour susd.

[LANET]

 

  • Archives communales d’Aix-en-Provence CC396

 

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    Dans les Bouches-du-Rhône, un louveteau est encore tué à La Ciotat en 1888, ainsi qu’un loup adulte à Vauvenargue en 1890 et deux louveteaux à Trets en 1892 ….

    surian13