Incendie au Monêtier (Le Monêtier-les-Bains, 19 avril 1774)

  • Sources : Les Affiches du Dauphiné, mai 1774.

monetierLe 19 du mois dernier1, vers les sept heures du soir, des étincelles de feu, sorties d’une cheminée, furent portées sur le toit d’une maison couverte de chaume et l’embrasèrent aussitôt. Il régnait alors un vent d’est violent qui poussait les flammes vers les maisons voisines et porta bientôt le feu dans toutes les parties du bourg. En peu de temps, l’incendie fut général et fit des progrès si rapides que, dans l’espace de deux heures, toutes les maisons, au nombre de 265, furent réduites en cendres.
L’impétuosité des flammes rendit les secours inutiles et ne permit pas aux habitants de sauver ce qu’ils avaient de plus précieux dans leur domicile: cependant il n’est péri personne dans le feu, mais le froid était excessif cette nuit-là, et la plupart de ces malheureux, ne sachant où se réfugier, demeurèrent exposés à sa rigueur jusqu’au lendemain… Le feu fut aperçu de Briançon : Monsieur Dournet, major commandant de cette ville, et Monsieur de la Deveyze, major commandant le régiment de Médoc, firent aussitôt partir un détachement pour porter secours.
Les officiers, touchés de l’état de ces malheureux, remirent le lendemain au subdélégué2 une somme de 300 livres pour pourvoir à leurs besoins les plus pressants, et Monsieur de la Deveyze fit remettre pour eux 800 rations de pain… Monsieur Gendron, contrôleur des actes, et Monsieur Blanc, vicaire, abritèrent autant de personnes que pouvaient en contenir leurs maisons échappées à l’incendie. On évalue la perte que ce malheur occasionna à 7 ou 800.000 livres. C’est ainsi que tout ce bourg a été la proie des flammes, à l’exception de l’église et de cinq maisons, préservées parce qu’elles sont couvertes en ardoises…


1. Le 19 avril 1774.
2. Fonctionnaire royal.

Photographie : DR.

Faits divers du Monêtier-les-Bains

Commentaires

  1. jupiter dit :

    bonjour,

    nadine de trans m’a envoyé vers votre blog, et je l’en remercie
    je suis varois de naissance et j’ai vraiment apprécié le petit enfance dans la provence d’hier
    soyez sûr que je vous rendrai souvent visite

    jupiter