Joseph Villevieille (1829-1916), peintre d’Aix-en-Provence

villevieille

Joseph Villevieille (Aix-en-Provence, 6 août 1829–Aix-en-Provence, 11 février 1916) est un peintre français. Ami de nombreux peintres aixois, dont Paul Cézanne, il est connu pour la qualité de son dessin et devient peintre officiel de la ville d’Aix, même s’il est méprisé par de nombreux critiques d’art contemporains. Il a réalisé de nombreux tableaux aujourd’hui exposés dans la salle des États de Provence, dans l’hôtel de ville.

Formation

Élève de Louis Mathurin Clérian dans sa jeunesse, il fréquente l’atelier de François Marius Granet, le peintre le plus renommé d’Aix de son temps. À la mort du maître, en 1849, il part pour Paris où il est admis à l’école des beaux-arts le 10 novembre 1851. Ses professeurs portent alors le nom de Jean-Auguste-Dominique Ingres, Horace Vernet, ou encore James Pradier.

Professeur à son tour

Il devient par la suite professeur à l’école de dessin d’Aix et est estimé par les nombreux peintres et écrivains aixois qui passent dans son atelier. Paul Cézanne est du nombre de ses amis. Il écrit un jour à Émile Zola :
« Tu connais ces deux baigneuses qui sont dues à son ciseau [Jean Goujon] et que je dessinais maladroitement, un jour chez Villevieille. »
L’amitié qui unit Villevieille à Cézanne se retrouve lors de son séjour à Paris dans les années 1860. Cézanne est hébergé chez Villevieille lors de l’année 1861. Lorsque sa mère est sur le point de mourir, en 1898, Cézanne demande à Villevieille de réaliser un dernier portrait de la mourante, preuve de l’estime qu’il lui porte.
Plusieurs années après la mort de Villevieille, aucune rue aixoise n’avait été proposée pour porter son nom. Il faudra attendre l’extension de la ville vers l’Ouest pour qu’une voie soit enfin dénommée « rue Joseph-Villevieille ».

Œuvre

Sextius-Calvinus

Joseph Villevieille doit sa renommée à son rôle de peintre officiel de la ville d’Aix. Il est l’auteur de nombreux tableaux exposés dans la salle des États de Provence, au premier étage de l’hôtel de ville d’Aix-en-Provence. Parmi ces tableaux, on trouve des portraits de Jean-Baptiste van Loo, Scholastique Pitton ou encore François Marius Granet. La plus intéressante de ces œuvres est sans doute la Fondation d’Aix par Sextius Calvinus, réalisé en 1900.
Quelques-unes de ses œuvres sont ici évoquées :
  • Le Martyre de saint Léger, église de Saint-Chamas.
  • La Vierge au rosaire, cathédrale Saint-Sauveur (Aix).
  • Le Martyre de sainte Agathe, église de Reillanne.
  • Décoration de la salle à manger du château de La Barben.

Illustrations

  • Portrait de Joseph Villevieille vers 1900. DR.
  • Fondation d’Aquae Sextiae par Sextius Calvinus, toile de J. Villevieille, salle des États de Provence, Aix-en-Provence.
  • Texte de Jean Marie Desbois publié en partie sur Wikipedia.