La noyée de l’Avance (Saint-Étienne-le-Laus, 1er janvier 1763)

vallee-avance

Le premier janvier [1763], sur les quatre heures du soir, on a trouvé une femme inconnue morte et à demi trempée dans la rivière de l’Avance qui traverse le terroir de cette paroisse, en ayant avisé le juge maître Colomb, avocat au parlement et lieutenant de juge d’Avançon et Saint-Étienne, ayant accédé après avoir ouï le rapport du sieur Vieux, maître chirurgien de Remollon, et ayant fait la procédure aux formes ordinaires ledit maître Colomb a accordé la sépulture, après quoi elle a été ensevelie dans le cimetière de cette paroisse de Saint-Étienne-d’Avançon le trois janvier mil sept cent soixante et trois.
Présents les soussignés.
[J. Escallier, J. Meyere, J. Souchon, Reybaud, prieur curé]
  • Registre paroissial de Saint-Étienne-d’Avançon (Saint-Étienne-le-Laus)
  • Photographie : La vallée de l’Avance vue depuis Avançon. © Etienne Baudon, 2014, Créative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International.