Le caprice d’un père (Fuveau, 1er juillet 1700)

longhi-bapteme-1

Le 1er juillet 1700, Madeleine, épouse de Joseph Barthélemy, met au monde une fille que ses parents pensent appeler Thérèse.
Tout le monde est au courant dans le petit village perché.
Mais le vicaire ne voit pas arriver ce bébé pour le baptême… Il s’indigne et s’inquiète… N’est-il pas responsable de ses ouailles? Comment imaginer que dans sa paroisse il y ait un non-baptisé ?
Quelques jours passent…
Heureusement, le vicaire général d’Aix veille. En effet, il prévient le vicaire de Fuveau qu’un enfant de sa paroisse a été baptisé dans l’église Saint-Sauveur, en présence du père, du parrain messire Michel Blacas, prêtre, docteur en droit et coseigneur de Ventabren, et de la marraine Anne Lion de Fuveau.Le vicaire de Fuveau n’est certes pas content et note:« le dit père, par un caprice aurait fait porter ladite fille a Aix pour y estre baptisée dans la métropoitaine, ainsi quapert sy apres par lextrait qui a esté tiré du registre de ladite metropolitaine et incéré dans ce presant par ordre expres de Monsieur labbé de Julian. »

  • Texte de Françoise Ganter-Suzanne, d’après le registre paroissial de Fuveau
  • Illustration : Le baptême, Pietro Longhi, v. 1755, Pinacoteca Querini Stampalia