Le mort du corridor (Marseille,
15 février 1880)

mars01
« Il résulte d’un procès-verbal en date du 15 février 1880, dressé par le commissaire de police du 8e arrondissement qu’un inconnu paraissant âgé de soixante-cinq ans, taille un peu au-dessus de la moyenne, cheveux et sourcils blonds, barbe idem et grisonnante, front ordinaire, menton rond, nez et bouche moyens, visage ovale coiffé d’un chapeau feutre noir, pantalon et gilet même drap et cravate noire pointillée de blanc, chemise en couleur deux raies rouges, a été trouvé mort le jour précité dans le corridor de la maison sise en cette ville, rue d’Aubagne, 26, et que, d’après le rapport médico-légal de M. Susini, docteur en médecine à Marseille, l’individu dont s’agit a succombé d’une mort naturelle.
L’an 1880 et le 26 février, nous officier de l’état-civil avons transcrit le présent procès-verbal dans les registres courantes et avons signé. »
[Signature]
  • Registre des transcription, mairie de Marseille, année 1880.
  • Photographie : Port de Marseille. DR.