Le retour de Jean-Jacques Paul (La Ciotat,
15 octobre 1766)

tempete-de-mer-epave-echouageJean Jacques Paul, navigant, agé d’environ quarante six ans, époux de Marie Anne Catherine Marin, étant embarqué sur le vaisseau dit La Modeste, commandé par le capitaine Jule Gayet, de Marseille et étant parti du port du dit Marseille pour les isles de l’Amérique le septième du mois dernier, quelques jours après son départ, étant sur les côtes d’Espagne un tonnerre tomba sur ledit vaisseau qui le brula entièrement, où ledit Jean Jacques Paul est mort. Sa veuve ayant appris la nouvelle de sa mort a fait faire un service pour le repos de son ame dans l’église paroissiale le huitième octobre mil sept cent soixante six en présence de Messire Joseph Sicard, prêtre, et Noël Blanc, m[aî]tre cordonnier sous[signé] avec nous.

(Addendum) Ladite Marie Anne Catherine Marin ayant présumé de la mort de Jean Jacques Paul, son dit époux, fit faire le service le huitième octobre de laditte année et le dit Paul est arrivé à sa maison le quinzième dudit mois après s’être sauvé dans le canot.

  • Texte transmis par N. J.
  • Registre d’état-civil de La Ciotat
  • Tableau : Joseph Vernet (1714-1789), Tempête de mer avec épaves de navires, ancienne pinacothèque de Munich, peintre avignonais.

 

Commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis entrain de reconstituer les familles de Peyresq 04 et Paul est un patronyme très répandu dans ce village ainsi que dans la vallée du Verdon, vers Thorame haute et basse.

    Noël Blanc, très répandu aussi, homonyme du votre avec deux cent ans d’écart, Berger à Méailles et en couverture du livre « le Rayaume errant » de Marie Mauron