L’érection de la chapelle Notre-Dame du Mai (Six-Fours-les-Plages, 1625)

Notre-Dame-de-Mai de nos jours. © Chabe01 - Wikimedia.

Notre-Dame-de-Mai de nos jours. © Chabe01 – Wikimedia.

En 1625, la foudre tomba sur la hutte des gardiens du cap Sicié (au sud de Six-Fours), une communauté de frères pénitents. À la suite de cet accident, les Pénitents gris de la chapelle Sainte-Croix de Six-Fours se rendirent en procession sur cette montagne qui surplombe la mer d’une altitude de plus de 300 mètres, en compagnie de Jacques Lombard, curé de la paroisse, et tout son clergé, ainsi que les consuls, les confréries, les congrégations et tous les habitants.
Ils chantèrent tous des vêpres puis érigèrent une grande croix de bois, comme remerciement à Dieu d’avoir épargné la vie des pénitents au moment de l’orage.
Une fois la croix érigé, on reçut les offrandes du peuple, offrandes qui furent utilisées pour la construction d’une petite chapelle sur la montagne à laquelle on donna le nom de « Notre-Dame-de-la-Garde ». Aujourd’hui connue sous le nom de « chapelle de Notre-Dame-de-Bonne-Garde » ou encore de « chapelle Notre-Dame-du-Mai », le bâtiment primitif était très modeste. Il fallut attendre dix années supplémentaires pour assister à une augmentation du bâtiment, assurée par les soutiens des fidèles de la paroisse.
C’est aujourd’hui un lieu de pèlerinage. On peut admirer dans la chapelle pas moins de 75 ex-voto.
  • Source : Gustave d’Auddifret, Annales de Six-Fours en Provence, depuis sa fondation par les Phocéens jusqu’à nos jours, Aurel, 1866.
Faits divers de Six-Fours-les-Plages