Les rémunérations du curé (Seyne, 25 mars 1784)

seyne

« Le 25 mars 1784, il a été délibéré au conseil de la communauté qu’à l’avenir on joindra les honoraires de la théologale qui consistent à trente livres pour prêcher aux fêtes solennelles, aux honoraires du Carême qui consistent à 120 livres et qu’on ne donnera plus au prédicateur du Carême un quartier de veau, comme il s’était toujours pratiqué, mais qu’on lui fera présent de 18 livres, de sorte qu’on lui payera tout compris sept louis d’or ou cinquante-six écus. »
  • Registre paroissial de Seyne
  • Photographie : DR.