Les suspects de 1851 à Eyguières

eyguieres-vue-generale

Liste des suspects vivant à Eyguières jugés par le Tribunal d’exception de début 1852 :
  • ALIBERT Théodore Valentin, 39 ans, né et domicilié à Eyguières, agriculteur, mis sous surveillance.
  • CHASTELLAS Joseph Vérédème, 36 ans, né et domicilié à Eyguières, chauffournier, mis sous surveillance.
  • GILLES Alphonse André, 35 ans, né et domicilié à Eyguières, ex-peseur public, mis sous surveillance
  • GILLOUX André dit Andréus, 38 ans, né et domicilié à Eyguières,courtier, interné.
  • SIFFROI Pierre, 55 ans, né à Saint-Remy (13), domicilié à Eyguières, cafetier, interné.

Sources

  • AD13, 1M 1096. État des condamnés (arrondissement d’Arles)
  • AD13, 1M 1102. Condamnés politiques de décembre 1851 (lettres A à C)
  • AD13, 1M 1103. Condamnés politiques de décembre 1851 (lettres D à L)
  • AD13, 1M 1104. Condamnés politiques de décembre 1851 (lettres M à V)

Voir aussi : Bulletin des amis du Vieil Arles, n°107-108, juin et sept. 2000. Photographie : Vue générale d’Eyguières. DR.

Commentaires

  1. sylvie dit :

    Bonjour,
    Notre association a effectué, suite à la lecture de votre article, des recherches aux AD13. Nous vous communiquons les nouvelles références de sources citées initialement et ce que nous avons trouvé.
    Les nouvelles références dans le répertoire sont : 4 M
    -ALIBERT Théodore Valentin – nous n’avons pas retrouvé de document le concernant dans les archives 4M 2386 (lettres A à B)
    -CHASTELLAS Joseph Vérédème – 1 document trouvé dans les archives 4M 2387
    -GILLES Alphonse André – 1 document dans les archives 4 m 2388
    -GILLES André dit Andréus – 9 documents dans les archives 4m 2388
    -SIFFROI Pierre – 5 documents dans les archives 4m 2390
    Ancienne série 1M 1096 (état des condamnés (arrondissement d’Arles) n’est pas consultable en raison de son mauvais état.
    Nous avons également consulté les archives préfecture séries 4m 2396 – 2397 – 2398 , dans lesquelles nous avons trouvé d’autres documents concernant les suspects d’Eyguières.
    Cordialement
    Sylvie Crégut