Mort alors que le mal contagieux faisait de grands ravages… (Verquières, 3 juin 1721)

  • BMS de Verquières, 203 E 345 f° 33
  • Texte transmis par Sébastien Avy
L’an mille sept cent vingt un et le troisieme du mois de juin est decede d’un accident d’apoplexie Claude Barralier, originaire de Saint Andiol, berger a Beauplan, metairie de cette paroisse, sans avoir pu luy administrer aucun sacrement comme le mal contagieux faisoit de grand ravage au voisinage il fallut attendre l’ordre de Mr le marquis de Caylus qui commandoit pour le Roy en cetteprovince, sieur Audibert, metre chirurgien, vint fairel’ouverture du cadavre, il en dressa raport qui fut présenté a Mr le Marquis, il ordonna alors qu’on l’enterroit dans une des terres de la dite meterie ce que firent ses metres Jean Michel et Étienne Audard qui se sont sousignés avec moy prieur de la paroisse.
[QUILHET, prieur ; JEAN MICHEL ; AUDARD]