Naufrage du Saint-Jean (Martigues, 14 février 1867)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

Quartier de l’Île, à Martigues. DR.

Sept marins s’embarquèrent à bord d’un bateau de pêche, le Saint-Jean, à Martigues (Bouches-du-Rhône) le 13 février 1867. Or, le lendemain et durant trois jours s’éleva un vent violent qui frappa le littoral entre Marseille et Sète. Le Saint-Jean fut aperçu peu après son départ mais ne reparut plus.
Tout poussait à croire que le bateau avait sombré dans la nuit du 14 février, pendant laquelle la tempête avait atteint son maximum.
Quand six ans plus tard, la question du décès probable des marins fut portée devant le tribunal, celui-ci fut confirmé.
Les sept marins furent officiellement déclarés morts le 14 février 1867. Voici leur identité :
  1. Jean Joseph Gaspard Rebassino, né à Martigues le 31/08/1833, fils de Barthélemy Rebassino et de Marie Pallanca, célibataire, patron du bateau.
  2. François Romain Rebassino, né à Martigues le 03/10/1839, frère du précédent, célibataire, matelot.
  3. Antoine Marius Massel, né à Martigues le 13/11/1835, fils d’Antoine Massel et de Marie Marianne Anguille, époux de Louise Magdeleine Turin, matelot.
  4. Joseph Benoît Olivari, né à Martigues le 15/11/1840, fils d’André Olivari et de Marie Pauline Luglia, célibataire, matelot.
  5. Joseph Marie Reboul, né à Martigues le 16/01/1836, fils d’Antoine Auguste Reboul et de Marie Anne Françoise Élisabeth Durand, époux de Marie Ursuline Seguin, matelot.
  6. Antoine François Pallanca, né à Bordighera (Italie) le 18/04/1812, fils de François Antoine Pallanca et de Magdeleine Justine Tuggiaso, époux de Catherine Ferrando, matelot.
  7. Dominique Joseph Cacciutolo, né à Parcietta (Italie), 45 ans, époux de Marie Carmela Scotto, matelot.