Le naufrage du Pierre-le-Grand (Marseille, 17 décembre 1899)

Le Pierre-le-Grand était un fier et grand vapeur qui avait coutume de faire la longue traversée entre le port de Marseille et celui de Havah, dans le Bosphore (Mer noire). Une routine pour ce bateau ainsi que pour les passagers, beaucoup de négociants faisant régulièrement le trajet entre les deux villes.
Le dimanche 17 décembre 1899, le vapeur quitte le port turc, prenant la mer pour Marseille.
Le port de Marseille au début du XXe siècle. DR.

Le port de Marseille au début du XXe siècle. DR.

Il n’arrivera jamais à bon port. Rien ne sera retrouvé du bateau, rien en tout cas qui permît de l’identifier et, à Marseille, on finit par se résoudre à l’idée que l’équipage avait péri dans sa totalité.
Ce ne fut que plus de trois ans après que l’on reconnut officiellement la perte du bâtiment et de ses passagers et membres d’équipage. Le 28 février 1903, en audience publique, le tribunal civil de première instance ordonna que fut inscrit sur l’état civil la mort du dénommé Étienne Louis Rollin, né à Roanne (Loire) le 16 mai 1857, de Claude Rollin et de Henriette Mayeux. Il était aussi l’époux de Rosa Minder. L’homme était habitué à la traversée Marseille-Havah et exerçait à bod du Pierre-le-Grand la profession de garçon de service.
Louis Rollin est mort dans la Mer noire, mais son acte de décès de figure donc désormais sur les registres d’état civil tant de Marseille que de Roanne.
  • Source : Registre des transcriptions, Marseille, 1903.
  • Anecdote signalée par Annie-Claire Chaix