Pris entre deux wagons (Istres, 14 décembre 1895)

Le registre d’état-civil d’Istres (Bouches-du-Rhône) signale, à la date du 14 décembre 1895, le décès d’un jeune journalier de 18 ans, Étienne Bernard Ansardi. Mourir à cet âge amène à se poser des questions : une maladie ? un accident ? Le Mémorial d’Aix n° 101, du 18 décembre, apporte une réponse dans sa rubrique « Faits divers » :

« Lundi dernier, le jeune Ansaldi, employé dans notre usine de produits chimiques, était occupé à pousser des vagons dans la cour de l’usine lorsque, ayant voulu crocheter la chaîne de l’un des vagons, il a été pris en écharpe par le train venant en sens contraire et a été serré si fortement que, malgré les soins empressés dont il a été l’objet, il a succombé après deux heures de souffrance. »

Faits divers d’Istres