Quadruple meurtre aux Pennes (Les Pennes-Mirabeau, 22 août 1710)

Acte de mariage de Jean Arnoux (19 avril 1708)

« Le 19 avril 1708, après avoir publié 3 fois à nos prosnes sans avoir découvert aucun empeschement et veu l’attestation de Mre Laurens, vicaire de la Majeur, comme il avoit encore publié sans opposition trois fois et Mre Paul une fois à Encens, nous avons receu à la bénédiction nuptiale Jean Arnoux, fils de feu Honnoré et de feue Anne Turc, se tenant au quartier d’Encens et depuis quelques temps aux Pennes d’une part et honneste femme Marquise Pierre, fille de Jean Jacques et de feue Anne Cordelle, dudit quartier d’autre… »

J. Bonfilhon, J. Femy, A. Bonfilhon, J. Maillan, Ollivier (vicaire).

pennes-mirabeau
Acte de sépulture des victimes (22 août 1710)
« L’an 1710 et le 22 aoust, veu ce qui a été représenté par Jean Allies, procureur juridictionnel de ce lieu, à Mr le viguier et le lieutenant de juge, pour obtenir avant la procédure finie, la sépulture du corps de feu Jean Arnoux, hoste, Marquise Pierre sa femme, Antoine Arnoux son frère et servant de valet et sa servante Catherine Laurens de Rognac, tous quattre assassinés, veu aussi l’ordre sur ce donné le même jour que dessus signé J Sole viguier à l’original et l’injonction à nous faite de les ensevelir, et signifié par le sergeant ordinaire signé Villevielle, nous soussigné vicaire perpétuel de ce lieu des Pennes, conformément à l’injonction, avons enterré dans le cimetière les quatre corps cy dessus mentionnés, présens soussignés. »

J. C. F. Datre prêtre, Pontier vic. des Pennes, Thalmars, Remonet.

Depuis cet assassinat le lieu où est situé cette auberge s’appelle sur les cartes, le logis de l’assassin ou bien le vallon de l’assassin…
Les assassins :

  • Thomas Bellon, soldat des galères, ex-perruquier et passementier, âgé d’environ 30 ans. Il a épousé le 17 février 1705 Rose Sauvan, il vit à Marseille, il est condamné à dix ans de galère le 9 juillet 1711.
  • Pierre Joseph Ollivier (dit l’Empereur), soldat des galères et contrebandier, ex-cardeur de laine, âgé d’environ 27 ans, originaire de Cavaillon, célibataire. Il vit à Marseille, il est condamné au supplice de la roue et exécuté à Aix-en-Provence, le 3 octobre 1710.
  • Source : Archives communales des Pennes-Mirabeau, registre paroissial 1708-1714 / « Le Logis de l’assassin, une affaire criminelle en Provence au XVIIIe siècle », G. Reynaud, éd. Christian, 1996.
  • Texte transmis par Géraldine Surian.
  • Photographie : DR.

Faits divers des Pennes-Mirabeau