Suicide à l’explosif (Céreste, 24 avril 1898)

Boulevard Sinéty, à Céreste. DR.

Boulevard Sinéty, à Céreste. DR.

C’est un bien étrange suicide qui a eu lieu dans le village de Céreste (Alpes-de-Haute-Provence). Le 24 avril 1898 était le jour de la Saint-Georges, jour de la fête patronale de la commune.
Un homme du nom d’Auguste Vérinon, plus connu sous le nom d’Auguste Jean, était un enfant des hospices de Marseille, né de parents inconnus. Journalier de 65 ans, il vivait à Céreste et était célibataire.
Il souffrait depuis de longues années d’une maladie incurable et se savait condamné.
Aussi, ce 24 avril 1898, alors qu’il devait tirer les boîtes explosives qui marquaient le début de la fête, il se coucha sur l’une d’elles aussitôt après avoir allumé la mèche.
L’explosion lui ouvrit le ventre et il mourut peu de temps après.
Son acte de décès le dit « décédé […] sur la voie publique, boulevard de Sinety ».
Vérinon souffrait d’une maladie incurable, ce qui était sans doute la cause de son suicide.
Toujours est-il que cet incident produisit une forte émotion dans l’esprit des habitants de la commune et même des communes environnantes.
  • Source : Courrier de Saône-et-Loire, 28 avril 1898.