Le suicide d’une malheureuse veuve (Aiguines, 6 novembre 1892)

Aiguines il y a plus d'un siècle. Photo colorisée par GénéProvence.

Aiguines il y a plus d’un siècle. Photo colorisée par GénéProvence.

Madame Sophie Turc, une dame de 65 ans, veuve de Jean Joseph Magnan, vivait dans le petit village d’Aiguines (Var). Ne supportant son état de solitude, elle décida un jour d’en finir. Les yeux embués de larmes, elle ferma la porte de sa maison un soir d’automne, alors que la nuit était déjà tombée et se rendit à une des citernes du village.
Elle en enjamba le parapet et se laissa tomber. On retrouva son corps peu après et l’enquête de gendarmerie, ainsi que les conclusions du médecin, attestèrent que la mort de la pauvre dame n’était pas l’objet d’un crime, mais bien le résultat d’un suicide.
  • D’après Le Petit Provençal, 8 novembre 1892.
Faits divers d’Aiguines