Sur la mort du pape Clément XIV (Aix-en-Provence, 9 octobre 1774)

Le pape Clément XIV

Le pape Clément XIV

« Le couvent a satisfait la pompe funèbre de notre très saint père le pape Clément [Laurens Ganganelly] septième souverain pontife des anciens Cordeliers de notre couvent des Saints-Apôtres de la ville de Rome, âgé de 70 ans quatre mois et dix jours, souverain pontife qui a été regretté de tous les souverains de l’Europe, et même des autres nations étrangères. Pape qui n’avait d’autre but qu’à faire revenir au giron de l’Église toutes les nations infidèles, beaucoup de science et de sagesse. Il avait une grande vénération pour toute la maison de Bourbon, et particulièrement pour notre auguste monarque Louis 16e régnant le bien aimé de son peuple. Le règne d’un si grand pape a été court, il ne méritait pas une si triste mort par le bruit sourd qu’on a soupçonné sur sa mort.
À Aix, ce 9e octobre 1774 »

[frère Paul, sacristain des anciens Cordeliers]

Giovanni Vincenzo Antonio Ganganelli, en religion frère Lorenzo, né le 31 octobre 1705 à Santarcangelo, près de Rimini (Italie). Le conclave le désigne comme pape le 19 mai 1769, et prend le nom de Clément XIV.
Il est connu pour avoir supprimé la Compagnie de Jésus, le 21 juillet 1773, sous la pression des cours européennes, et particulièrement de celle de la France.
Il meurt à Rome le 22 septembre 1774. Des bruits coururent sur les circonstances de sa mort : empoisonner par les Jésuites, ou mort de désespoir à en perdre la raison, « juste châtiment de Dieu » pour avoir signé le bref supprimant l’ordre des  Jésuites.
  • Registre des sépultures du couvent des Cordeliers d’Aix, 202 E 100.
  • Illustration : Anonyme. DR.

Faits divers d’Aix-en-Provence