Thomas de Cuissiniers, premier président du Parlement de Provence

cuisnier
Thomas de Cuissiniers (ou Cuissinier), avocat général au Parlement de Bordeaux, sa ville natale, et auparavant professeur en jurisprudence à l’université de Poitiers, succéda à la présidence de Gervais de Beaumont. Il commença à exercer cette charge dès les premiers jours de janvier 1530.
Il possédait deux qualités qui font les bons magistrats : intégrité et érudition. Il reste connu pour son esprit de justice, ayant dirigé lors des cinq premiers mois de sa présidence plus de procès que ses prédécesseurs n’en avaient fait en dix ans. On disait pourtant l’homme très accessible, « dès lors que ceux mêmes qu’il condamnoit s’en retournoient comme satisfaits ».
De Cuissiniers est aussi à l’origine d’un changement de tenue au sein de l’administration du Parlement de Provence. Ainsi, il demande aux huissiers de porter des chaperons et de longues cornettes, dans un souci de décence. De même, ils seront aussi vêtus de bonnets jaunes. La raison de son choix pour la couleur jaune ne nous est hélas pas connue.
Malgré l’estime dont le premier président jouit dans la ville d’Aix, son office sera fort bref. En effet, le 5 juin 1531, il est victime d’un empoisonnement. On dit que sa mort provoqua à Aix autant d’émoi que l’annonce du décès du roi René.
Il fut enterré au couvent des Observantins. Le 24 avril 1536, le Parlement décide d’accorder une somme de 50 florins pour lui ériger un mausolée. Celui-ci sera construit en marbre. On y lisait l’inscription :
SUB HOC LAPIDE STERNITUR VIRORUM STRENUISSIMUS, UTRIUSQUE CENSURAE DOCTOR PERITISSIMUS, DOMINUS THOMAS CUISSINIER, PRAESIDENS PARLAMENTI PROVINCIAE, 
QUI NOMEN BONITATIS SUA JUSTITIA ADEPTUS EST.
OBIIT.
REQUIESCAT IN PACE.
DOMINUS DABIT EI BENIGNITATEM, 
QUONIAM JUSTITIA PER EUM AMBULAVIT, 
ET POSUIT IN VIA GRESSUS SUOS.

 

Bibliographie

Portraits ou Éloges historiques des Premiers Présidents du Parlement de Provence, Pierre-Joseph de Haitze, Avignon, impr. D. Chastel, 1727.