Tué d’un coup de feu (Saint-Zacharie, 6 mai 1800)

« Le seize floréal an huit républicain, pardevant moy agent municipal de Saint-Zacharie et dans la salle commune, sont comparus Jean Baptiste Marcel, âgé de quarante-six ans, et Jean François Simien père, âgé de soixante-quatre ans, tous ménagers de cette commune et y résidant, lesquels m’ont déclaré que Honoré Sabathier, conscrit de la troisième classe, fils à Joseph, ménager, et à Madeleine Marcel, son épouse, était décédé ce jour d’huy à l’âge de vingt-trois ans par suite d’un coup de feu à la bastide ditte Pas-de-Peiruy, terroir de Saint-Zacharie.
Assuré de ce décès par mon transport au domicile dudit Sabathier à la bastide dite du Pas-de-Peiruy, j’ai rédigé le présent acte que j’ai signé, les déclarans étant illitérés de ce enquis. »
[Jh CACHARD, ag[en]t m[unici]p[a]l]
  • Registre d’état-civil de Saint-Zacharie