Un chaudron d’eau bouillante (Grans, 18 novembre 1755)

chaudron-eau-bouillante« L’an mil sept cens cinquante cinq et le dix huit du mois de novembre est décédé, après s’être confessé, Antoine Riquet, travailleur, âgé d’environ vingt huit ans, et a été enterré dans le cimetière, natif du lieu de Gordes, diocèse de Cavaillon, mort pour être tombé casuellement dans un chaudron d’eau bouillante au moulin des Grignons. Présents les témoins soussignés. »

[GRIFFET, M. TARTONNE, ROUBIN prêtre]
  • Registre paroissial de Grans
  • Texte signalé par Géraldine Surian