Un mauvais accouchement (La Barben,
30 mars 1717)

« En présence de nous soussignés, est comparu sieur Joseph Lambert, procureur juridictionnel de la communauté de Sues, du département de notre paroisse, et Marguerite Viguier, veuve de feu Barthelemi, sage-femme approuvée par Mgr l’archevêque d’Aix dans la paroisse de Lambesc, laquelle nous aurait dit que, ayant été appelée le trentième du mois de mars dernier, pour aller dans la maison d’Antoine Daime, dans le terroir dudit Sues, pour recevoir l’enfant dont Jane Croisillat qui y était en séquestre devait accoucher, s’y étant donc transportée, ladite Jane Croisillat se serait accouchée d’un garçon qui était venu au monde les pieds premiers et à demi pourri, selon la déclaration qu’elle en a faite rière Me Dupuy, notaire, le dernier dudit mois.
Elle nous a déclaré que, n’ayant pu lui donner le Saint-Sacrement de baptême, pour ce qu’il était né mort, elle l’aurait enterré dans le lieu accoutumé aux enfants qui meurent sans le sacrement.
Ladite Marguerite Viguier a été accompagnée en tout cela dudit sieur Joseph Lambert, procureur fiscal dudit lieu, comme il nous l’a assuré lui-même et attesté en présence des témoins ci-nommés et, pour rendre cet acte plus entier, a joint son seing à celui des mêmes témoins, en présence desquels il a fait la même déclaration avec ladite Marguerite Viguier.
Les témoins sont messire Jacques Hyacinthe Sarnet, prêtre desservant la paroisse, et sieur Claude Maty, clerc, tous soussignés. »

  • Registre paroissial de La Barben

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    Mon dieu, mon dieu …
    Pauvre femmme …
    SURIAN13

  2. toujours charmant à l’époque !
    un peu d’histoire…
    merci