Un noyé dans l’Arc (Aix-en-Provence, 18 avril 1873)

  • Sources : Archives municipales d’Aix-en-Provence, I1-15.

L’an mil huit cent, etc.

Nous, Monge Hippolyte, commissaire de police, etc.

Ayant appris qu’un cadavre avait été retiré de la rivière de l’Arc, à l’endroit dit le Gour de Martelly, nous sommes transporté immédiatement sur les lieux, avec M. le docteur Rimbaud, où nous avons constaté qu’un cadavre vêtu d’un pantalon, d’une jaquette et d’un gilet drap foncé, était couché sur le dos, non loin des bords de la rivière, où il avait été déposé par les soins d’un frère qui, en entendant parler du fait dont il s’agit, c’est-à-dire qu’un cadavre surnageait à surface de l’Arc, a eu des raisons de croire qu’il s’agissait de son frère aîné, disparu depuis quelques jours.
En effet, le premier, le nommé Gustave Armelin, âgé de 45 ans, menuisier, demeurant à Aix, rue des Tanneurs, n°42, déclare que le cadavre en question est celui de son frère, le nommé Armelin Charles, âgé de 53 ans, né à Aix (Bouches-du-Rhône), fils de Jean Baptiste et de Suzanne Villemus, veuf, fabricant de chaises, demeurant à Aix, rue Verrerie, maison Martin.

M. le docteur Rimbaud, que nous avons consulté sur l’état du cadavre et les causes présumées de la mort, a prétendu que celui-ci devait être le résultat d’un suicide, si elle n’était celui d’un accident; que le séjour de la victime dans l’eau remontait à un intervalle de plus de vingt-quatre heures, et qu’il n’existait sur toute l’habitude du corps aucune trace ou vestige de contusion de nature à éveiller le moindre [soupçon] de malveillance. Il résulte des renseignements recueillis que le défunt était dans un état voisin de l’indigence et que le travail lui était antipathique et que, dans cette situation, il a pu se décider à en finir avec la vie. Il laisse une fille mariée dont la situation ne permettait pas de lui venir en aide dans une mesure suffisante.

De tout quoi, nous avons dressé le présent procès-verbal, auquel sera adjoint le rapport médico-légal.

Fait à Aix, etc.

Photographie : DR.